D'après une cellule de plancton, image de une. (courtesy Mathieu Rembauville pour Blogostelle)
Histoire du sacré

Le Sacré : la Roue tourne pour l’Univers…

Les cycles d’un monde cosmique et spirituel

La Roue universelle inspire mythes et thèmes sacrés … Si la roue se rapporte à l’idée de perfection comme le cercle, elle renvoie surtout à un mouvement, à une notion de perfectibilité dans un devenir. La roue se rattache aussi à l’idée d’évolution dans un état éphémère et périssable, à la merci des aléas de la vie du monde et de l’univers. La Roue symbolise également le recommencement, le renouvellement, l’éternel passage, le cycle et la recréation perpétuelle… La roue est un symbole lunaire, solaire et cosmique universellement répandu…

Par Maryse Marsailly (@blogostelle)
– Dernière mise à jour juillet 2017 –

D'après la Rosace Nord de la cathédrale Notre-Dame de Chartres, XIIe-XIIIe siècles apjc, Art Gothique, France. (Marsailly/Blogostelle)
D’après la Rosace Nord de la cathédrale Notre-Dame de Chartres, XIIe-XIIIe siècles apjc, Art Gothique, France. (Marsailly/Blogostelle)

LA ROUE LUNAIRE ET LA ROUE SOLAIRE

Dans presque toutes les traditions, la roue est interprétée comme un symbole solaire, même si dans un premier temps la Roue semble avoir été associée à la Lune… Dans tous les cas, ce symbole cosmique évoque un mouvement cyclique…

La roue du zodiaque, une poésie céleste universelle…
La roue primordiale du zodiaque, dont le terme signifie étymologiquement Roue de la Vie, symbolise l’idée du cycle du Devenir et se rapporte en général à la maîtrise du temps, à la prédiction, à la magie, à l’alchimie… Cette forme de poésie céleste a traversé les âges et les civilisations…

D'après une Roue Astrologique avec les phases de la Lune, XVIe siècle, Istanbul, Turquie. (Marsailly/Blogostelle)
D’après une Roue Astrologique avec les phases de la Lune, XVIe siècle, Istanbul, Turquie. (Marsailly/Blogostelle)

On retrouve l’astrologie et la roue du zodiaque, symbole du cycle du Devenir, dans de nombreuses civilisations dans le monde…

Le disque Lunaire…
Le sistre de la déesse égyptienne Isis ou celui de la déesse gréco-romaine Diane évoquerait le disque lunaire… et ces deux grandes déesses sont intimement liées à la Lune à laquelle se rattache l’idée de féminité, de prédiction, de prophétie, de divination, de rythme temporel physique ou psychique… et de cycle.

De la Ceinture d’Ishtar au thème solaire
Dans l’antiquité proche-orientale, on appelle le zodiaque La Ceinture d’Ishtar ou Maison de la Lune. Si, comme le calendrier, la roue zodiacale serait à l’origine une roue lunaire, elle se fonde en général sur la course du Soleil dans les douze maisons astrologiques, en correspondance avec les douze mois de l’année.

D'après le Zodiaque égyptien de Dendéra,  vers 50 ans avjc, chapelles d'Hathor et d'Isis, temple d'Hathor, Égypte ancienne. (Marsailly/Blogostelle)
D’après le Zodiaque égyptien de Dendéra,  vers 50 ans avjc, chapelles d’Hathor et d’Isis, temple d’Hathor, Égypte ancienne. (Marsailly/Blogostelle)

Le thème astrologique individuel résulte de la position symbolique du Soleil et des planètes au moment de la naissance d’une personne… On grave la roue du zodiaque dans le bois ou dans la pierre… Cette roue ne possède pas de rayons, mais on construit un jeu de triangles ou de quadrillages qui crée des subdivisions arithmétiques, analogiques et symboliques…

La roue et le cycle solaire
Chez diverses civilisations anciennes, le cycle du Soleil inspire des mythes et des rites… On allume des Roues de Feu au solstice d’été, on organise des processions au solstice d’hiver, des roues circulent sur des chars pendant des fêtes, on sculpte des roues sur des portes, on utilise l’image de la roue pour évoquer le cours de l’existence…

D’après la grande roue du temple de Sûrya, dieu Soleil, Konarak, XIIIe siècle, Orissa, Inde ancienne ; une sculpture d’Isis et son sistre, vers 117-138 apjc, époque d’Hadrien, art romain ; et le calendrier solaire aztèque dit Pierre du Soleil, XVe siècle, Mexico. (Marsailly/Blogostelle)

Le plus souvent, le symbolisme de la roue renvoie à la course du Soleil… C’est un astre qui disparaît et réapparaît, qui meurt et ressuscite, qui commande à la nuit et au jour, à l’hiver et à l’été…, d’où la grande importance symbolique des solstices qui rythment l’année, la croissance et la décroissance de la lumière…

Dans la doctrine traditionnelle hindoue comme dans la tradition celte ou chinoise, la roue, appelée Chakra en Inde, est un symbole cosmique très important. Dans la plupart des traditions, la Roue exprime un principe cosmogonique, le cours de la vie manifestée et la multiplicité des êtres… Pour les alchimistes taoïstes, la Roue de la Loi, la Roue de la Noria ou la Roue du Moulin exprime le mouvement de l’Essence et du Souffle…

D'après Chakravartin Souverain Universel, Ier siècle avjc-Ier siècle apjc, Amarâvatî, Inde ancienne. (Marsailly/Blogostelle)
D’après Chakravartin, Souverain Universel, et la Roue Cosmique, Ier siècle avjc-Ier siècle apjc, Amarâvatî, Inde ancienne. (Marsailly/Blogostelle)

Du Tao en Chine à Chakravartin en Inde
Le centre de la Roue Cosmique est parfaitement immobile. C’est le Vide du moyeu, le moteur immobile qui permet à la Roue de tourner. La tradition chinoise nomme ce Vide Tao. Nommé aussi Omphalos, le moyeu de la roue est également assimilé au nombril cosmogonique.

Dans les doctrines spirituelles de l’Inde, Chakravartin, celui qui fait tourner la roue se tient au Centre de la Roue cosmique. C’est l’Homme Universel, le Bouddha, le Souverain… Les anciens rois de Java ou d’Angkor sont qualifiés de Chakravartî ou Çakravartî…

D'après le thème métaphysique de Chakravartî, Celui qui fait tourner la Roue Cosmique... (Marsailly/Blogostelle)
D’après le thème métaphysique de Chakravartin, qui fait tourner la roue. (Marsailly/Blogostelle)

Moteur immobile, Chakravartin réside au Centre de la roue…

Chakravartin, Celui qui fait tourner la Roue
Celui qui fait tourner la Roue est un thème sacré que l’on rencontre en Inde dès l’époque védique. On l’évoque ensuite dans l’hindouisme et dans le bouddhisme. Selon la doctrine hindoue, Chakravartin (Çakravartin, Chakravartî, Çakravartî) se tient au Centre de la Roue cosmique.

Dans les obédiences bouddhiques, la Roue de la Loi symbolise l’enseignement universel du Buddha, dont il initie le mouvement. On retrouve aussi ce principe dans la tradition gauloise associé au dieu celtique Taranis détenteur de la Roue, assimilé à Zeus et Jupiter dans le monde culturel gréco-romain… On qualifie aussi Chakravartin de Souverain Universel…

D’après Celui qui met en mouvement la Roue Cosmique ou de la Loi, vers Ier-IIe siècle apjc, monnaie, dynastie Kushâna, Inde ancienne ; et la coupe de Chosroes, dite de Salomon, art Sassanide, VIe-VIIe siècle, Trésor de Saint-Denis. (Marsailly/Blogostelle). (Marsailly/Blogostelle)

Sur la coupe de Chosroes, le personnage royal trônant au centre de la Roue-Rosace, rappelle le thème du Souverain Universel …

Rayonnement et mouvement
Le symbolisme de la Roue se rattache à la fois à l’idée de rayonnement et au principe de mouvement qu’elle évoque… L’image du rayonnement la relie aux rayons du Soleil, à la Foudre et au Feu.

Dans la mythologie grecque la roue se rapporte à Apollon, dieu solaire rayonnant souvent représenté sur son char… Le dieu Apollon, parfois accompagné de cygnes, et son véhicule céleste renvoient également au monde hyperboréen, l’extrême Nord du Monde associé à l’idée d’une tradition primordiale…

La course du Soleil et le cycle universel
Les roues du char rituel s’identifient à un symbole cosmique pour évoquer la course du Soleil, de la Lune et des planètes. Il est question du mouvement cyclique des astres et de l’ensemble de l’univers…

En Inde, on rencontre aussi la roue parmi les attributs du dieu salvateur Vishnu, qui préserve le monde, dont le chakra solaire est représenté sous la forme d’un disque…

Dans les décors des monuments et des temples, on symbolise l’Enseignement du Bouddha (ou Loi)  par la Roue… Le mouvement de la roue symbolise la Loi ou Dharma auquel sont soumis tous les êtres vivants…

D’après la danse de Shiva Natarâja dans sa roue de flammes, art Chola, bronze, XIe siècle, Inde médiévale ; et une Roue en pierre à 12 rayons, VIIIe siècle, Thaïlande. (Marsailly/Blogostelle)

Le grand dieu hindou Çiva est le maître de la destruction et de la rénovation du monde…

La Roue produit l’espace et le temps

L’iconographie de l’Inde nous présente parfois le dieu Çiva Natarâja, qui réalise sa danse cosmique dans une Roue de Feu. Les textes védiques mentionnent la signification cosmique de la Roue, dont la rotation correspond à un perpétuel renouvellement.

Selon la tradition hindoue, l’espace et toutes les divisions du temps naissent du mouvement circulaire de la roue… Dans l’iconographie hindoue et bouddhiste, la Roue peut posséder 12 rayons. Ce nombre renvoie au rayonnement du monde manifesté, mais aussi aux 12 signes astrologiques comme aux 12 mois de l’année et au cycle solaire…

D'après une céllule de plancton (Planktoniella Sol), la Roue dans la Nature. (courtesy Mathieu Rembauville pour Blogostelle)
D’après une cellule de plancton (Planktoniella Sol), la Roue dans la Nature. (courtesy Mathieu Rembauville pour Blogostelle)

Comme pour la spirale, on rencontre la roue et ses rayons dans la Nature, par exemple, dans l’infiniment petit d’une cellule de plancton…

La Manifestation du monde émane d’un Principe immuable
Quand la Roue symbolise le Cosmos, son moyeu représente un Centre Immobile ou un Principe Immuable. La jante de la roue composée de rayons concrétise la multiplicité des formes et des existences, c’est-à-dire tous les plans de manifestation et de conscience qui émanent de ce centre ou principe.

Chaque rayon ou mode d’être possède son propre rapport de distance de la circonférence au centre de la roue. Dans la plupart des traditions, la Roue exprime le cours de la Vie Manifestée. Pour se libérer de cet incessant tourbillon, les doctrines invitent l’être humain à évoluer de la circonférence vers le centre… C’est l’image du retour au Centre de l’Être, au sens métaphysique du terme…

D’après une image de la Roue de la Vie : une existence et un monde dévorants…, art du Népal ; et l’iconographie médiévale de la Roue de la Fortune ou Roue de l’Existence, XIIe siècle, France. (Marsailly/Blogostelle)

De la métaphysique aux croyances populaires, le thème de la roue nourrit la spiritualité et l’imagination de l’Asie à l’Europe…

Les rayons de la Roue marient l’espace et le temps
La roue à 4 rayons, la plus simple, se rattache au mouvement d’expansion du monde dans les 4 directions de l’espace. Le chiffre 4 renvoie également aux 4 saisons et aux rythmes de la Lune (montante, pleine, descendante, noire…).

La roue à 6 rayons se rapporte le plus souvent au Soleil. Mais la Roue la plus fréquemment rencontrée possède 8 rayons, en relation avec les 8 directions de l’espace… On retrouve le chiffre 8 dans les 8 pétales du Lotus, une image végétale de la Roue et l’un des symboles du Buddha. Ces 8 pétales ou rayons symbolisent l’idée de naissance, de régénération et de perfection.

On rencontre aussi ce thème symbolique en Inde, en Chaldée et chez les Celtes. La roue bouddhique de l’Existence possède 6 rayons en correspondance avec 6 modes d’être appelés Loka. Mais la roue de la Loi (ou Dharma) affiche souvent 8 rayons pour évoquer les 8 sentiers de la Voie spirituelle et la perfectibilité…

D'après l'image d'une Roue du Dharma, dharmachakra, à 8 rayons. (Marsailly/Blogostelle)
D’après l’image d’une Roue du Dharma, dharmachakra, à 8 rayons. (Marsailly/Blogostelle)

Une évocation des 8 directions de l’espace et des 8 sentiers ou chemins de la Voie qui mène à la sagesse selon l’Enseignement de Buddha…

Le Dharmachakra, Roue de la Loi du Buddha
Buddha incarne Dharmachakra, Roue de la Loi et Enseignement. Comme pour la Roue de La Fortune en Occident, la Roue de la Loi bouddhique régit la destinée humaine. Rien ne peut inverser le sens de rotation de cette Roue.

Dans les doctrines hindoues et bouddhiques, d’autres images illustrent ce même thème. On nomme Sâmkhya le sage qui atteint la Délivrance, un nom qui signifie le potier qui a achevé son pot… mais le sage continue de vivre comme la Roue continue de tourner… entraînée par son élan…

Des multiples états de l’Être à la Kundalinî…
Dans le bouddhisme tibétain, on symbolise les mutations successives et les multiples états de l’Être par la Roue de l’Existence. En Inde et dans les cultures d’Asie, on représente les centres subtils sous la forme d’une roue ou d’un lotus…

Selon les doctrines du Yoga et du tantrisme, le courant d’énergie de la Kundalinî traverse comme un essieu les roues-chakra qui symbolisent les centres subtils de l’être humain, du bassin au sommet du crâne.

Lovée au niveau des organes sexuels, la Kundalinî doit progressivement se déployer pour activer tous les chakras jusqu’au sommet de la tête… jusqu’à atteindre l’Illumination libératrice…

D'après la roue de la Loi du Buddha sur le modèle de Lhassa. (Marsailly/Blogostelle)
D’après la roue de la Loi du Buddha sur le modèle de Lhassa. (Marsailly/Blogostelle)

Buddha, l’Éveillé, dispense son premier enseignement, symbolisé par la Roue, dans le Parc aux Gazelles…

En Chine ancienne, le détenteur de la Roue règne sur l’Empire Céleste
Dans la pensée chinoise, le détenteur de la Roue règne sur l’Empire Céleste. Le moyeu Vide de la Roue nommé aussi Tao préside à l’activité céleste. Celui qui réside en ce point se tient au-delà et en dehors de la transformation universelle.

Une autre image chinoise assimile le moyeu de la roue au Ciel, sa circonférence à la Terre et son rayon à l’Être humain, médiateur entre la Terre et le Ciel. Selon l’ancestrale tradition chinoise, l’empereur de Chine incarne par excellence cette idée de médiateur entre la Terre et le Ciel, entre les hommes et le monde céleste… On rencontre aussi en Chine une Roue à 8 rayons, symbole des 8 trigrammes traditionnels…

D'après les 64 hexagrammes du Yi King, le Livre des Transformations, tradition de la Chine ancienne. (Marsailly/Blogostelle)
D’après les 64 hexagrammes du Yi King, le Livre des Transformations, tradition de la Chine ancienne. (Marsailly/Blogostelle)

La multitude des combinaisons des 8 trigrammes
Dans le Yi King, le Livre des Transformations, la multitude des combinaisons des 8 trigrammes permet d’aborder toutes les situations de la vie… Pour les Taoïstes, les 30 rayons de la Roue sont en correspondance avec le Tao-Te-King, un ouvrage écrit selon eux vers 600 ans avjc par Lao Tseu, le sage fondateur du taoïsme.

Les 30 rayons de la Roue se rapportent aussi au cycle lunaire. Selon les cas, les alchimistes taoïstes utilisent le terme imagé de Roue de la Loi, Roue de la Noria ou Roue du Moulin pour exprimer le mouvement de l’Essence et du Souffle…

Ce mouvement permet à l’Essence et au Souffle de s’unir dans le creuset alchimique. Cette union symbolise encore le mouvement de retour qui conduit de la circonférence au centre de la roue, c’est-à-dire du monde manifesté au Tao…

LA ROUE DANS LA TRADITION CELTIQUE ET OCCIDENTALE

La rotation de la Roue à Feu celtique évolue dans les deux sens, en alternance, et renvoie au mouvement de la double spirale. En Occident, on rencontre la roue, la rosace ou le chrisme dans la tradition et la mystique chrétienne et dans le langage et l’imagerie alchimique… Plus populaire, la Roue du Destin ou Roue de Fortune nourrit l’imaginaire des profanes…

D'après le Chrisme, relief sculpté, église de Coll en Catalogne. (Marsailly/Blogostelle)
D’après le Chrisme, relief sculpté, église de Coll en Catalogne. (Marsailly/Blogostelle)

Un symbole du Christ
Le chrisme, symbole du Christ formé des lettres grecques X et P, souvent associé à l’alpha et à l’oméga, rappelle l’iconographie et la symbolique de la Roue. La colombe et le personnage semblent évoluer de la Mort à la Vie, du silence à la Bonne Nouvelle ou encore du Sommeil à l’Éveil… un symbole de passage, de transformation, d’évolution ?

Mag Ruith, druide mythique et Maître des Roues
Dans le monde celtique, des récits mythiques évoquent les druides et plus particulièrement Mag Ruith, le mage, qui prononce ses augures à l’aide de roues… Ce personnage est qualifié de Seigneur, de Maître des Roues, de petit-fils du Roi Universel…

On peut mettre en correspondance Mag Ruith avec le Chakravartî hindou… Le Chakravartî est décrit comme un Coursier Unique au septuple nom qui meut la Roue au triple moyeu, la roue immortelle d’où émane tous les états d’êtres…

D'après une déité à la Roue représentée sur le chaudron de Gundestrup, Ier siècle avjc, période le l'âge du Fer, art celte, Danemark. (Marsailly/Blogostelle)
D’après une déité à la Roue représentée sur le chaudron de Gundestrup, Ier siècle avjc, période le l’âge du Fer, art celte, Danemark. (Marsailly/Blogostelle)

La Roue Cosmique de Dagda
La tradition littéraire irlandaise mentionne la roue cosmique du druide mythique Mag Ruith dont le nom signifie Serviteur de la Roue. Ce personnage, considéré comme un avatar du dieu Dagda, incarne le même rôle que le Chakravartî hindou.

Le druide Mag Ruith symbolise le moteur immobile, l’axe du mouvement de la roue auquel il ne participe pas. Sur le chaudron de Gundestrup, on peut voir une déité ou un personnage mythique les bras levés : il maintient une roue, peut-être la Roue Cosmique, image du Principe Divin d’où émane la manifestation…

On raconte aussi que La Roue de Mag Ruith serait faite en bois d’if. Dans l’univers celtique, l’if est un arbre associé au rituel funéraire… et on le qualifie de « plus ancien des arbres »…

D'après le thème de la Roue, associée au cheval, sur une statère (monnaie), vers IIe siècle avjc, période de l'âge du Fer, art celte. (Marsailly/Blogostelle)
D’après le thème de la Roue, associée au cheval, sur une statère (monnaie), vers IIe siècle avjc, période de l’âge du Fer, art celte. (Marsailly/Blogostelle)

La Roue et le va et vient des formes de l’existence…
La roue est un thème omniprésent dans l’iconographie celte. Sur une épée du premier âge du Fer, on aperçoit deux personnages qui font tourner la Roue. Ils rappellent les Dioscures, les jumeaux Castor et Pollux de la mythologie grecque. Il peut s’agir d’une évocation du jour et de la nuit ou d’une image de la Roue symbolisant le changement, l’alternance, le va et vient des formes de l’existence… Par ailleurs le symbolisme de l’épée est à double tranchant…

La Roue est l’un des attributs du dieu celte Taranis
À l’époque gallo-romaine, la roue est l’un des attributs du dieu celte Taranis, nommé aussi Dieu à la Roue et assimilé au Jupiter romain. Le Foudre, qui figure parmi les attributs de Taranis, renvoie au Fulmen de Jupiter et se rattache à la symbolique des dieux de l’Orage et du Tonnerre, comme aussi la hache.

Autre attribut de Taranis, la Roue, qui renvoie probablement à la roue cosmique celtique… Parmi les attributs de Taranis, on remarque aussi une corde ou un lien qui rappelle le lacet et la magie du dieu védique Varuna.

En Inde, la roue-chakra fait partie des attributs associés au dieu védique et hindou Vichnu… alors que le dieu védique de l’Orage, Indra est pourvu d’un Foudre circulaire… Dans l’iconographie bouddhique, la Roue de la Loi symbolise l’enseignement universel du Buddha et la puissance spirituelle de son prêche…

D’après une scène d’adoration sur laquelle la Roue symbolise l’enseignement du Buddha ou Loi, Inde ancienne ; et Taranis et sa Roue, dieu celtique et gaulois du Tonnerre, bronze, Gaule Romaine. France (Marsailly/Blogostelle)

La déesse galloise Arianrhod-Roue d’Argent
Selon la tradition celtique, l’apparition sur Terre de la Roue Cosmique marque le début de l’Apocalypse… Elle aveugle celui qui la regarde, elle rend sourd celui qui l’entend et celui qui la touche en meurt…

Par ailleurs, on rencontre une déesse galloise nommée Arianrhod, qui signifie Roue d’Argent. Son fils Dylan évolue dans l’Eau, symbole du monde non manifesté. Son second fils se nomme Llew, une épithète de Lug, dieu suprême et lumineux du panthéon celtique…

D’après des rouelles celtiques, période de l’âge du Fer ; et une image d’Arianrhod-Roue d’Argent, déesse galloise. (Marsailly/Blogostelle)

La déesse galloise Arianrhod a deux fils, Dylan et Llew, l’un associé à l’eau, l’autre à la lumière…

L’alternance de la dissolution et de la création
On retrouve la complémentarité symbolique de l’Eau (Dylan) et de la Lumière ou Feu fécondant (Llew)… On peut relier ce thème mythique de la Roue d’Argent à l’idée religieuse de l’Eau, considérée comme potentiel de vie, fécondée par la Lumière qui fournit l’impulsion vitale première…

La roue évoquerait l’alternance de la non-manifestation de la vie et de la manifestation de la vie, l’alternance de la dissolution et de la création, l’alternance d’un état ou d’un mode d’être à un autre…, à l’image du Solve Coagula (dissoudre et coaguler-fixer) de la philosophie hermétique occidentale…

D’après des parures de l’âge du Bronze, spirales et rouelles, mobilier funéraire, Hagueneau, France ; et des rouelles votives de l’âge du Fer, VIIIe avjc- Ier siècle apjc. (Marsailly/Blogostelle)

De la rouelle à la spirale
La rouelle, que l’on rencontre dès le néolithique comme la spirale, est également un motif très présent dans l’iconographie celtique, à l’époque de l’âge du Bronze et du Fer, puis dans la tradition gauloise. Le symbolisme de la rouelle se rattache à la fois à celui de la roue et à celui de la croix qui réunit le plan horizontal, La Terre, et le plan vertical, Le Ciel.

Un autre thème celtique très fréquent est celui de la spirale. Comme pour la roue, les mouvements d’évolution et d’involution de la spirale rejoignent la même idée d’alternance. Mais si le symbolisme de la spirale évoque comme la roue le passage d’un état à un autre, il s’agit d’un mouvement progressif qui se réactualise à l’infini, à chaque fois sur un plan supérieur (évolution) ou inférieur (involution)…. On peut monter ou descendre le fil de la spirale…

D’après une spirale sur le décor du grand stûpa de Sanchî, Ier siècle avjc-Ier siècle apjc, Inde du Nord ; et une rouelle médiévale, chevet de l’église de Talmont, XIIe siècle, Charente Maritime, France. (Marsailly/Blogostelle)

La Roue Mystique dans la symbolique chrétienne
Dans la Bible, on rencontre des roues enflammées et des roues ailées… Ézéchiel raconte comment il voit les roues des chérubins. Pour la mystique chrétienne, la roue symbolise la révélation divine.

Constellée d’yeux, la roue évoque l’omniscience et l’omniprésence divine. Dieu voit tout. Pour Carl Gustav Jung, les rosaces des cathédrales symbolisent le Soi de l’être humain interprété et appréhendé sur le plan cosmique et universel…

D'après Le Livre des Œuvres Divines (Liber Divinorum Operum), IVe vision, Hildegarde de Bingen (1098-1179 apjc), XIIe siècle apjc. (Marsailly/Blogostelle)
D’après Le Livre des Œuvres Divines (Liber Divinorum Operum), IVe vision, Hildegarde de Bingen (1098-1179 apjc), XIIe siècle apjc. (Marsailly/Blogostelle)

Parmi les Visions de Hildegarde de Bingen, abbesse, grande mystique et poétesse du Moyen Âge, l’Organisation de l’Univers, les Saisons, le cycle de la Vie, l’Être Humain et son labeur…

Une image d’une Unité dans une Totalité
Comme les mandalas que l’on peut rencontrer en Inde, au Tibet ou en Chine, les rosaces chrétiennes et les auréoles du Christ ou des Saints sont une image d’une Unité dans une Totalité, du divin dans la création, de l’Un dans le Multiple…

Si la roue à 6 rayons se rapporte au Soleil, dans la pensée spirituelle chrétienne, elle évoque le chrisme et s’apparente à une projection horizontale de la croix à 6 branches…

D'après le motif du Chrisme, sarcophage de Drausin, évêque de Soisson, VIIe siècle apjc, France. (Marsailly/Blogostelle)
D’après le motif du Chrisme, sarcophage de Drausin, évêque de Soisson, VIIe siècle apjc, France. (Marsailly/Blogostelle)

Le Centre Mystique rayonne…
Dans le monde des symboles, le Centre Mystique comme le Centre Cosmique correspond au moyeu de la Roue… Un double mouvement de la circonférence vers le centre et du centre vers la circonférence s’opère par les rayons de la roue… L’être humain participe à l’Univers en tant que l’un des multiples rayons émané du Principe immuable vers lequel il peut retourner…

Le Feu de Roue de Fulcanelli mène l’artiste au Grand-Œuvre…
L’auteur alchimiste Fulcanelli (Le Mystère des cathédrales et Les Demeures philosophale, XXe siècle) évoque le symbolisme alchimique de la Roue en citant la Rota, la rosace centrale des cathédrales du Moyen-âge.

Selon lui, cette roue représente à la fois le temps de la cuisson de la matière soumise au feu et la matière elle-même de l’œuvre. Le feu doit être régulier et constant et soigneusement entretenu par l’alchimiste… on le nomme Feu de Roue. Il symbolise l’aller-retour entre la Terre et le Ciel qui permet à l’artiste alchimiste de s’unir spirituellement au Divin et de réaliser ainsi son Grand- Œuvre…

D’après le thème alchimique du Feu de Roue, quadrilobe, cathédrale d’Amiens, art gothique, XIIIe siècle, France ; et l’Agneau Mystique, les deux Saint Jean et le Chrisme, XIIe siècle, Armentia, Pays Basque Espagnol. (Marsailly/Blogostelle)

Le symbolisme de la roue se rattache à la révélation divine…

La Roue de la Fortune et les aléas de la destinée…
Dans le Tarot de Marseille, l’image de La Roue de Fortune rappelle l’imagerie de la roue de l’Antiquité et du Moyen-âge. La roue est maintenue par une structure en bois. Deux personnages et un sphinx couronné d’or font tourner la roue à 6 rayons…

La manivelle est blanche, une couleur qui renvoie à l’indifférencié, à la virtualité, à la potentialité. Cette dixième lame du Tarot se rattache au symbolisme de la Roue que l’on rencontre dans de nombreuses traditions. La roue représente les aléas de la destinée, la chance ou la malchance, le succès et le revers, les hauts et les bas, l’ascension et la chute…

D'après une image allégorique de Fortuna, Hans Sebald Beham, gravure allemande du XVIe siècle. (Marsailly/Blogostelle)
D’après une image allégorique de Fortuna, Hans Sebald Beham, gravure allemande du XVIe siècle. (Marsailly/Blogostelle)

Le thème populaire de la bonne et de la mauvaise Fortune
Rendu célèbre par les diseuses de Bonne Aventure et par leur prédiction de l’avenir, le Tarot exprime le thème populaire de la bonne et de la mauvaise Fortune au cours de la destinée de chacun.

Les tirages à douze lames (ou cartes) se font en cercle et en correspondance avec les douze maisons astrologiques et les douze mois de l’année, par analogie avec la roue du zodiaque…  Pour l’être humain, la roue concrétise la permanente instabilité de la vie et l’éternel retour des choses et des situations…

La Roue et l’équilibre universel
Sur la lame X du Tarot, les personnages qui s’agrippent à la Roue de l’Existence rappellent aussi le thème hindou et bouddhique du cycle sans fin des renaissances et la loi karmique des causes et des effets dont chacun peut aspirer à se libérer…

Mais le Tarot possède également une dimension symbolique cosmogonique. Par analogie avec la Roue Cosmique, les 22 arcanes majeurs du Tarot composent ensemble la Rota : la roue formée par les 22 lames du Tarot disposée en cercle symbolise la Roue de l’Univers… Les lames du Tarot sont parfois nommées Arcanes qui signifie secret…, une référence à un savoir caché et initiatique…

D’après un Zodiaque égyptien ;  la lame X, La Roue de Fortune et la lame VIII, La Justice, Tarot de Marseille. (Marsailly/Blogostelle)

La Roue se rapporte à la Justice, l’Harmonie et l’Équilibre…
Le mouvement de la Roue qui tantôt abaisse ou tantôt élève renvoie également à la notion de Justice, d’Harmonie et d’Équilibre symbolisés dans le Tarot par la lame VIII. Cette image symbolise l’Ordre Universel sur tous les plans, individuels et cosmiques.

La Justice du Tarot renvoie à la lame X, la Roue de Fortune, qui évoque sur le plan Universel l’alternance des destructions et des créations au sein du Cosmos… L’alternance de situations opposées se succèdent pour créer un mouvement de tempérance et d’équilibre qui préserve ou renouvelle l’Harmonie Universelle…

Sommaire Histoire du Sacré

Consulter Le sommaire du BLOG

Commenter ?

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s