Catégories
PRÉHISTOIRE

La préhistoire : des rites et des traditions dès le paléolithique ?

Histoire de l’Art et du Sacré : nos lointains ancêtres préhistoriques vivent de la chasse et de la cueillette. Ces groupes paléolithiques créent des images et des signes pour exprimer leur pensée…

L’âge de la pierre : art, imagination, pensée

Les hommes et les femmes de la préhistoire, peuples de chasseurs nomades, pensent, imaginent, rêvent… Ils élaborent probablement leur relation au monde et au cosmos. Selon l’historien des religions, Mircea Eliade, des interprétations évoquent une fonction rituelle et spirituelle des images et des signes paléolithiques. Et selon lui, chaque réflexion repousse plus loin encore dans le temps les commencements de la pensée humaine et de la culture…

Par Maryse Marsailly (@blogostelle)
– Dernière mise à jour mai 2021 –

D'après des taureaux et signes, grotte de Lascaux, vers 18 000 -10 000 avjc, magdalénien, Dordogne, paléolithique supérieur. (Marsailly/Blogostelle)
D’après des taureaux et signes, grotte de Lascaux, vers 18 000 -10 000 avjc, magdalénien, Dordogne, paléolithique supérieur. (Marsailly/Blogostelle)

REPÈRES CHRONOLOGIQUES
– Le paléolithique inférieur, des origines à 100 000 ans avjc. – Le paléolithique moyen, vers 100 000 à 40 000 – 35 000 avjc. – Le paléolithique supérieur, vers 40 000 – 35 000 avjc à 10 000 avjc. Chronologie détaillée L’Art de la Préhistoire 

UN CODE SYMBOLIQUE CHEZ LES CHASSEURS-CUEILLEURS?

Il est possible que les créations artistiques et les symboles paléolithiques renvoient à divers phénomènes liés aux saisons, à la Lune, à la chasse et au gibier, à la sexualité, à la mort, à la croyance en des êtres surnaturels, en un au-delà et à des personnages spécialistes du sacré…

D'après le "Cheval chinois" et signe, grotte de Lascaux, vers 18 000 ans avjc, magdalénien, Dordogne, France, paléolithique supérieur. (Marsailly/Blogostelle)
D’après le Cheval chinois et des signes, grotte de Lascaux, vers 18 000 avjc, magdalénien, Dordogne, France, paléolithique supérieur. (Marsailly/Blogostelle)

Une expression codifiée dans les ancestrales sociétés de chasseurs
Des ensembles signifiants de notations se retrouvent dans beaucoup de sociétés de chasseurs… Environ 15 000 ans avant la découverte de l’agriculture, au néolithique, il est attesté que le cycle lunaire est observé, étudié et mémorisé dans un objectif pratique.

Les paléolithiques avaient-ils découvert les phases de la lune?
L’historien des religions Mircea Eliade cite Alexander Marshack, (Les racines de la civilisation). Cet auteur propose l’existence d’un système symbolique de notation du temps fondé sur les observations lunaires dès le paléolithique supérieur.

D’après une rondelle perforée et séries d’incisions sur os ; les phases de la Lune qui rythment le temps, déjà sans doute dans les cultures paléolithiques ; et des séries de signes, peintures, Cueva del Pindal, 13 000 – 18 000 avjc, Espagne ; paléolithique supérieur. (Marsailly/Blogostelle)

Selon Marshack, l’écriture, l’arithmétique et le calendrier apparaissent dès les premières civilisations. Ces savoirs seraient le fruit d’une longue maturation dont la source remonterait aux expressions symboliques du paléolithique…

Des signes qui pourraient bien être signifiants…
On sait aussi que la Lune joue un rôle essentiel dans les mythologies archaïques. Et le symbolisme lunaire englobe également tout se qui se rapporte à la Femme, à l’Eau, à la Fertilité, au Serpent, à la Végétation, à la Mort et à la Renaissance…

D’après une rondelle, os incisé de graphismes, Mas-d’Azil, Ariège, magdalénien ; et une pendeloque, os, décor gravé, motifs géométriques ; France, paléolithique supérieur. (Marsailly/Blogostelle)

Certains motifs de méandres sont très anciens
On peut observer des méandres gravés ou peints sur des parois rupestres ou sur des objets. Pour Alexander Marshack, ses représentations élaborées expriment une intentionnalité et renvoient à un ensemble de codes.

On rencontre déjà ce thème sur un os gravé trouvé à Pech-de-l’Azé, en Dordogne. Il est daté de l’Acheuléen, vers 135 000 ans avjc. Cette gravure sur os remonte donc a 100 000 ans avant les motifs de méandres du paléolithique supérieur, que l’on peut voir sur des bâtons et des pendeloques…

D’après des bâtons et une pendeloque, os gravé, motifs de méandres;  paléolithique supérieur. (Marsailly/Blogostelle)

Symbolisme ou mythologie aquatique…
Des méandres sont tracés autour des animaux ou parfois sur les animaux eux-mêmes. Ils sont peut-être en relation avec un rituel ou un acte de participation.

Le symbolisme aquatique devient évident quand le motif est accompagné de poissons. Pour Marshack, il ne s’agit pas seulement d’une évocation de l’eau. Des traces de doigts et d’outils laissent imaginer un acte personnel en relation avec un symbolisme ou une mythologie aquatique.

VISIONS CHAMANIQUES ET MONDE DES ESPRITS?

L’expérience de l’extase chamanique et la croyance en une âme sont possibles dès le paléolithique… Dans le monde ancestral des peuples de chasseurs, certains font preuve de courage, d’astuce et de prouesse face au gibier, d’autres maîtrisent l’expression artistique, et des personnalités se distinguent par leurs capacités spirituelles hors du commun…

D'après un auroch et graphismes, peintures, vers 21 000 avjc, grotte de la Tête-du-Lion, Ardèche, solutréen, paléolithique supérieur. (Marsailly/Blogostelle)
D’après un auroch et graphismes, peintures, vers 21 000 avjc, grotte de la Tête-du-Lion, Ardèche, solutréen, paléolithique supérieur. (Marsailly/Blogostelle)

La couleur rouge, omniprésente dans l’art paléolithique, pourrait symboliser le sang ou l’énergie vitale des animaux et des humains…

Grâce à la transe, le chaman accède à un au-delà spirituel
Selon les traditions chamaniques, l’âme du chaman est capable de quitter son corps, de voyager et de rencontrer des êtres surnaturels ou des esprits.

C’est ainsi que le chaman peut demander de l’aide, une protection ou une bénédiction dans un au-delà spirituel.

L’extase chamanique permet aussi de pénétrer un corps humain et d’agir sur des phénomènes de possession. Un être humain peut être possédé par l’esprit d’un mort, d’un animal ou d’un dieu…

D’après un animal, graphismes et peinture rouge, Cueva del Pindal, vers 18 000-13 000 avjc ; et un grand bison, peinture rouge, grotte d’Altamira, solutréen- magdalénien ; Espagne, paléolithique supérieur. (Marsailly/Blogostelle)

Des concepts sacrés communs aux peuples chasseurs
Encore au XIXe siècle, des populations dites « archaïques » et coupées du reste du monde, vivent de la chasse, de la pêche et de la cueillette.

Ces sociétés de chasseurs conservent leurs structures originelles, comme en Afrique, en Australie, en Arctique ou dans les forêts tropicales.

D’après des compositions graphiques, peintures rupestres, Cueva del Pindal, vers 13 000 – 18 000 avjc, magdalénien, Espagne, paléolithique supérieur. (Marsailly/Blogostelle)

On peut se faire une idée des concepts sacrés des paléolithiques en observant les rites et les croyances spécifiques à certains peuples qui ont conservé leurs traditions ancestrales.

Malgré la grande différence d’époque, il est possible d’appréhender quelques thèmes fondamentaux. Certaines compositions paléolithiques regroupent des signes : des expressions symboliques? des visions oniriques? l’expression d’une transe?

D'après une gravure sur bloc,  visage strié,,  magdalénien grotte de La Marche, France, paléolithique supérieur. (Marsailly/Blogostelle)
D’après une gravure sur bloc, visage strié,, magdalénien grotte de La Marche, France, paléolithique supérieur. (Marsailly/Blogostelle)

Sociétés d’hommes, rites secrets, initiation des jeunes
Par ailleurs, à l’image des anciennes traditions indiennes, australiennes et africaines, des traces sur un visage magdalénien de la grotte de La Marche, en France, évoquent des peintures ou des marques rituelles… ou des scarifications?

Dans les sociétés de chasseurs, les dessins rituels sur le corps sont fréquents, et le thème de la séparation des sexes joue un rôle important.

La solidarité mystique entre les chasseurs et le gibier implique des secrets exclusivement réservés au monde masculin. Ces mystères et ces traditions sont dévoilés aux jeunes hommes au moment de leur initiation.

D'après la Vénus de Menzin, pierre gravée, ornements corporels,  Russie, paléolithique supérieur. (Marsailly/Blogostelle)
D’après la Vénus de Menzin, pierre gravée, ornements corporels, Russie, paléolithique supérieur. (Marsailly/Blogostelle)

Ce sont des sociétés d’hommes qui organisent ces rites de passage. Dans certaines ethnies traditionnelles africaines, il existe également des rites d’initiation dédiés aux jeunes femmes.

Les correspondances attestées dans divers groupes humains révèlent une tradition commune. L’origine des rituels d’initiation remonterait loin dans le temps, peut-être au paléolithique…

Des chorégraphies en cercle ?
Une interprétation (controversée) propose de voir dans les traces sur le sol de la grotte de Montespan, dans les Pyrénées, le témoignage d’une chorégraphie rituelle. La danse en cercle est également très répandue dans le monde des sociétés ancestrales de chasseurs.

D'après la grotte des Mains, peintures au pochoirs, vers 25000 avjc, gravettien, Argentine, paléolithique supérieur. (Marsailly/Blogostelle)
D’après la grotte des Mains, peintures au pochoirs, vers 25000 avjc, gravettien, Argentine, paléolithique supérieur. (Marsailly/Blogostelle)

Les peuples de chasseurs dansent pour favoriser l’abondance du gibier ou pour pacifier l’âme des animaux abattus. La tradition préhistorique de la danse en cercle aurait pu perdurer… jusque dans les cultures archaïques du XXe siècle, comme aussi certaines croyances et rituels.

UNE COSMOGONIE PRÉHISTORIQUE?

Il n’est pas impossible que les cultures paléolithiques possèdent déjà des mythes cosmogoniques. La diffusion universelle et la structure archaïque de certains thèmes mythiques laissent imaginer une tradition héritée de la lointaine préhistoire…

D'après un cerf et signes, grotte de Lascaux, vers 18 000 avjc, magdalénien, Dordogne, France, Paléolithique supérieur. (Marsailly/Blogostelle)
D’après un cerf et des signes, grotte de Lascaux, vers 18 000 avjc, magdalénien, Dordogne, France, Paléolithique supérieur. (Marsailly/Blogostelle)

Des Eaux Primordiales au « Maître des Animaux »
L’imaginaire mystérieux des chasseurs-cueilleurs paléolithiques nous montre des chevaux, des cerfs ou des taureaux qui ont l’air de flotter sur les parois peintes…  

On connaît le thème cosmogonique qui évoque les Eaux Primordiales et un Créateur, anthropomorphe ou sous une forme animale. Par exemple, un animal aquatique descend au fond de l’océan et ramène la matière nécessaire à la création du monde…

D’après des taureaux, chevaux et graphismes, peintures rupestres, grotte de Lascaux, vers 18 000 -10 000 avjc, magdalénien, Dordogne, paléolithique supérieur. (Marsailly/Blogostelle)

En analogie avec les dernières cultures de chasseurs, parmi les thèmes qui nourrissent très probablement l’art paléolithique, on peut citer l’origine des animaux, les relations mystiques entre le chasseur, le gibier et un « Maître des Fauves »…

Voir aussi l’article L’Art paléolithique consacre la féminité et le monde animal

Ascension au Ciel et Vol Magique…
De même, sur tous les continents, il subsiste des mythes, des légendes ou des rites qui racontent une « Ascension au Ciel » ou un « Vol Magique ». Ces mythes seraient étroitement liés aux expériences oniriques et extatiques spécifiques au chamanisme.

D’autres thèmes mythiques ou symboliques sont aussi très répandus dans le monde, comme ceux de l’Arc en Ciel et du Pont, qui donnent accès à l’Autre Monde ou à l’Au-Delà dans les croyances ancestrales.

D'après un cerf et graphismes, peinture, grotte de Lascaux, vers 18 000 -10 000 avjc, magdalénien, Dordogne, paléolithique supérieur. (Marsailly/Blogostelle)
D’après un cerf et graphismes, peinture, grotte de Lascaux, vers 18 000 -10 000 avjc, magdalénien, Dordogne, paléolithique supérieur. (Marsailly/Blogostelle)

Le Centre du Monde, un thème universel
Une autre expérience fondamentale de la conscience humaine est celle du Centre du Monde. Des images et des signes préhistoriques sont interprétés en ce sens.

On pense aux thèmes universels de la Montagne Cosmique, du Nombril de la Terre, du Fleuve partageant le monde en quatre directions… Une représentation de la grotte d’Altamira montre des mains, des zigzags ou des éclairs et des cercles concentriques qui évoquent des ronds dans l’eau… ou un centre particulier, un lieu symbolique, l’éclat d’un astre… ?

D’après un troupeau de gazelles, mains et graphismes, grotte d’Altamira, vers 20 000 avjc, solutréen-magdalénien, Espagne ; une composition de points au plafond et une main en négatif et points, grotte de Pech-Merle, Lot, vers 25 000 avjc, gravettien, France ; paléolithique supérieur, (Marsailly/Blogostelle)

Une conception du monde et de l’univers?
Les paléolithiques avaient-ils leur idée sur l’organisation du monde et du cosmos? Une composition de points, au plafond de la grotte de Pech-Merle, en France, évoque-t-elle un système d’orientation ?

S’agit-il d’une représentation du Ciel ? De notations en relation avec le temps? Un code significatif? Il est probable que l’héritage culturel et spirituel paléolithique comporte déjà une conception complexe du monde et de l’univers que nous ne pouvons pas connaître…

D'après des chevaux, comme en apesanteur, grotte de Lascaux, vers 18 000 -10 000 avjc, magdalénien, Dordogne, paléolithique supérieur. (Marsailly/Blogostelle)
D’après des chevaux, comme en apesanteur, grotte de Lascaux, vers 18 000 -10 000 avjc, magdalénien, Dordogne, paléolithique supérieur. (Marsailly/Blogostelle)

La sacralité du Ciel et des phénomènes célestes
On pense aussi à l’expérimentation originelle de la sacralité du Ciel et des phénomènes célestes et atmosphériques. L’observation du Ciel, des astres, de l’orage, de la foudre, de la pluie… invite à la transcendance.

Cette expérience s’exprime dans le symbolisme chamanique de l’ascension extatique. Le plus souvent, l’imaginaire universel voit dans l’expérience de l’envol une délivrance de la pesanteur, fondée sur la sacralisation de l’espace céleste.

Ainsi, le Ciel ou le monde céleste devient par excellence la source et la demeure des êtres surnaturels, des esprits, des héros civilisateurs, des divinités…

D’après des chevaux et des mains, peintures rupestres, grotte de Pech-Merle, Lot, vers 25 000 avjc, gravettien ; et des chevaux, grotte de Lascaux, vers 18 000 ans avjc, magdalénien, Dordogne ; France, paléolithique supérieur. (Marsailly/Blogostelle)

Le feu, la lumière et la noirceur de la nuit…
Dans les cultures ancestrales, les mythes relatifs à l’origine du Feu mettent le plus souvent en évidence l’activité sexuelle (activité de frottement). Par ailleurs, le feu apporte lumière, chaleur et protection…

La nuit est également une expérience originelle forte. Les ténèbres sont associées au danger, à la mort du gibier ou à celle d’un membre de la tribu, aux crises de folies, à la férocité, au meurtre, aux catastrophes naturelles et cosmiques… Le monde nocturne est inquiétant.

D’après une main peinte en négatif, grotte Chauvet, vers 36 000 avjc, aurignacien, Pont d’Arc, Ardèche ; et deux mains, en négatif, peinture au pochoir et impression, grotte de Gargas, 27 000 avjc, gravettien, Hautes-Pyrénées ; France, paléolithique supérieur. (Marsailly/Blogostelle)

Le geste peut exprimer une puissance rituelle
On rencontre de nombreuses images de la main humaine dans l’art paléolithique, en positif par impression de pigments ou en négatif selon le principe pochoir : simple présence humaine qui signe son passage? gestuelle symbolique ou rituelle?

D'après des gravures, grotte du Gabillou, vers 25000 ans avjc, gravettien, Sourzac, Dordogne, France, paléolithique supérieur. (Marsailly/Blogostelle)
D’après des gravures, grotte du Gabillou, vers 25000 avjc, gravettien, Sourzac, Dordogne, France, paléolithique supérieur. (Marsailly/Blogostelle)

Dans de nombreuses traditions ancestrales, on connaît la valorisation spirituelle ou symbolique du langage, de la parole et des gestes rituels. Il est possible d’imaginer qu’à l’époque paléolithique certaines gestuelles expriment déjà une épiphanie, c’est-à-dire la manifestation d’une puissance sacrée ou celle d’un mystère spirituel.

La gestuelle des figures anthropomorphes représentées dans l’art préhistorique est sans doute chargée de sens, voire d’une puissance rituelle, magique ou religieuse…

D'après l'animal fabuleux dit la licorne, grotte de Lascaux, vers 18 000 avjc, magdalénien, Dordogne, France, paléolithique supérieur. (Marsailly/Blogostelle)
D’après l’animal fabuleux dit la licorne, grotte de Lascaux, vers 18 000 avjc, magdalénien, Dordogne, France, paléolithique supérieur. (Marsailly/Blogostelle)

La parole prononcée déclenche une force
Avant le développement du langage articulé, la voix humaine a la capacité de transmettre des impressions, des désirs, des ordres ou de provoquer l’imaginaire ou des états particuliers d’attention…

Les exercices phoniques des chamans, les incantations ou les mantras impliquent le rythme de la respiration et la visualisation de syllabes magiques ou mystiques. Dans nombre de cultures ancestrales, la parole prononcée déclenche une force et possède une fonction rituelle ou magique…

D'après un bison couché, grotte d’Altamira, peinture rouge, solutréen et magdalénien, Espagne, paléolithique supérieur. (Marsailly/Blogostelle)
D’après un bison couché, grotte d’Altamira, peinture rouge, solutréen et magdalénien, Espagne, paléolithique supérieur. (Marsailly/Blogostelle)

Au cours des périodes suivantes, du mésolithique au néolithique, les communautés humaines ne réalisent plus de grandioses compositions picturales ou sculpturales d’une aussi rare qualité. L’art des paléolithiques semble disparaître avec eux…

FIN DU CHAPITRE PRÉHISTOIRE

Sommaire La Préhistoire

Consulter  Le sommaire du BLOG

Bloc notes + Un roman? La Guerre du Feu, de J.H. Rosny Aîné. Un film? La Guerre du Feu de Jean-Jacques Annaud.

Bloc-Notes +  La grotte Chauvet  : archeologie.culture.fr/chauvet/fr (visite virtuelle, source culture.fr).

Bloc-notes + Colloque Archéologie des migrations, INRAP (12-13 novembre 2015) : Les migrations et la Préhistoire de l’humanité  (www.) inrap.fr/les-migrations-et-la-prehistoire-de-l-humanite-9690 (Source Inrap.fr)

Par Maryse Marsailly

Blogostelle : Histoire de l'Art et du Sacré. Civilisations, chefs-d'œuvre, mythes, symboles..., tout un univers s'exprime dans les œuvres d'art.

Commenter ?

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.