ÂGE DU FER

Âge du Fer : armes et parures en pays celtes

Les trésors d’une élite princière

Au VIe siècle avjc, les princes guerriers du premier âge du Fer accumulent des richesses en matières premières et contrôlent leur cheminement vers la méditerranée. En échange, ils importent et collectionnent des objets de valeur et de prestige grecs ou italiques. L’aristocratie celte apprécie l’or, le bronze, l’ambre, le corail, la vaisselle de qualité… Ce goût pour les belles factures et le luxe va connaître son apogée au Ve siècle avjc, avec l’avènement de la civilisation de La Tène, au deuxième âge du Fer…

Par Maryse Marsailly (@blogostelle)
– Mise à jour novembre 2016 –

D'après une fibule à cupules et à spirales du premier âge du Fer, VIIe -VIe siècle avjc, civilisation de Hallstatt. (Marsailly/Blogostelle.)

D’après une fibule à cupules et à spirales du premier âge du Fer, VIIe -VIe siècle avjc, civilisation de Hallstatt. (Marsailly/Blogostelle)

ON AIME LES OBJETS D’ART DE PRESTIGE ET LES MATIÈRES PRÉCIEUSES…

Au cours de la première période de l’âge du Fer, les peuples celtiques implantent des citadelles dans les campagnes non loin des voies de circulations et d’échanges. Ces espaces urbains fortifiés abritent des artistes et des artisans qui travaillent à une production locale. Les princes celtes assurent le rôle d’intermédiaire et consolident leur pouvoir…

L’ambre circule de la Baltique à la Méditerranée…
L’aristocratie celte contrôle les échanges de marchandises entre les citadelles celtiques et les cités méditerranéennes. Elle organise également la circulation des denrées entre les populations celtiques et les peuples du Nord de l’Europe. L’ambre, par exemple, circule de la Baltique à la Méditerranée…

À l’époque de la civilisation de Hallstatt, on prend soin des défunts de haut rang qui bénéficient d’un riche mobilier funéraire dans des sépultures sous tumulus. On dépose dans les tombes des objets précieux et des pièces prestigieuses aux finitions et aux décors soignés.

D’après un collier de perles d’ambre, mobilier funéraire ; et des bijoux celtiques en or, bracelets à motifs géométriques et cupules ; période de Hallstatt, premier âge du Fer. (Marsailly/Blogostelle)

REPÈRES CHRONOLOGIQUES
L’âge de fer, 750 avjc à 52 avjc. La civilisation de Hallstatt, 750 à 450 avjc. Chronologie générale L’art à l’âge du Fer

Les forgerons façonnent de longues épées en bronze et en fer
Un important mobilier funéraire accompagne les princes et les princesses celtes dans leur dernière demeure… Vaisselle, céramiques, armes, bijoux et autres objets sont réalisés par des ateliers d’art locaux ou proviennent des échanges avec les civilisations méditerranéennes.

À côté de l’épée en bronze, apparaît la grande épée en fer à poignée d’os ou d’ivoire. Elle est souvent associée à un rasoir en bronze dont le tranchant est incurvé. On crée aussi par la suite des poignards en fer « à antennes »…

D’après un cerf en bronze ; une épée à antennes, vers le VIIIe siècle avjc ; un couteau animalier en Fer ; une poterie au décor géométrique, style de Hallstatt ; et une longue épée Hallstattienne en bronze, Âge du Fer. (Marsailly/Blogostelle)

Le goût pour la géométrisation peut venir d’une influence des arts grecs et italiques…

Les motifs géométriques et les formes stylisées du premier âge du Fer
Au premier âge du Fer, les motifs des créations en métal ou en terre cuite sont souvent abstraits et géométriques. Mais les artistes s’essayent aussi à des représentations humaines et animales comme des personnages, des attelages, des canards, des bovidés, des chevaux, des cerfs, des oiseaux… Ces œuvres sont en général interprétées de manière stylisée mais ne sont pas dépourvues de monumentalité…

D'après le détail d'un torque en or du premier âge du fer, vers le VIe siècle avjc, à motifs géométriques. (Marsailly/Blogostelle.)

D’après le détail d’un torque en or du premier âge du fer, vers le VIe siècle avjc, à motifs géométriques. (Marsailly/Blogostelle)

On crée des modèles de fibules, de bracelets, de pendeloques…
Les artistes diversifient les éléments de parure. On porte des bracelets dont certains sont filiformes et portés en série, ce sont les armilles. On arbore aussi de larges plaques de ceintures en tôle de bronze estampée.

Des pendeloques à motif de rouelles agrémentent les parures. De grands anneaux de bras, en schiste ou en tôle de bronze, appelés brassard-tonnelé sont souvent décorés de gravures. À la fois broche et épingle à nourrice, les fibules sont nombreuses à l’âge du Fer. Elles sont souvent massives et renflées. Puis les styles des fibules évoluent et certains modèles, avec un arc serpentiforme, sont pourvues d’un disque d’arrêt.

D’après une fibule celte en fer, corail et or, VIe siècle avjc, France ; différents modèles de fibules à la fois fermoirs et objets de parure ; une épingle à motif de spirale ; et des fibules en bronze toutes en rondeurs ; art de l’âge du Fer. (Marsailly/Blogostelle)

Des anneaux de bras ou de cheville parfois tubulaires
À la fin du premier âge du fer, les artistes font preuve d’une grande maîtrise technique pour créer différents types de bijoux. Bracelets, colliers et anneaux de bras ou de cheville se déclinent selon des formes et des styles variés.

Certaines pièces sont tubulaires comme des torques parfois décorés d’incisions. La tubulure est obtenue grâce à l’enroulement d’une feuille de bronze sur un mandrin de bois. Les fibules prennent la forme d’un long ressort enroulé autour d’un axe. Elles sont parfois enrichies de timbales ou de cupules, ou rehaussées de perles de corail…

La suprématie Hallstattienne s’effondre à la fin du VIe siècle avjc
À la fin du VIe siècle avjc, les citadelles de la civilisation de Hallstatt sont abandonnées et les riches tombes princières disparaissent… Une crise profonde semble bouleverser l’organisation des territoires et le contrôle des échanges et des axes de circulation.

D’après des anneaux de cheville en bronze ; et un disque parure en bronze à décor de bossettes, art de l’âge du Fer. (Marsailly/Blogostelle)

Les importations grecques semblent cesser pendant un moment. Les décors des céramiques et les ornements des pièces en bronze ou en fer évoluent… De nouveaux objets vont faire leur apparition…

La naissance de la civilisation de La Tène
Les peuples celtiques traversent une période de transition qui annonce l’avènement du deuxième âge du fer et la civilisation de La Tène… L’évolution géographique des centres importants de l’ancienne civilisation Hallstattienne du VIe siècle avjc laisse penser que c’est à leur périphérie que s’organisent des populations jusque-là assez marginales…

Des nouveaux groupes celtiques prennent le relais, emmenés par des chefs guerriers dits chefs barbares… Et la nouvelle civilisation de La Tène impose son hégémonie à partir du début du Ve siècle avjc…

LE DÉPLOIEMENT DES PEUPLES CELTIQUES ET LA CIVILISATION DE LA TÈNE

La civilisation du deuxième âge du Fer s’appuie sur une confédération de tribus celtiques autonomes. Les peuples celtiques et les premiers gaulois sont hostiles aux systèmes d’autorité unique et héréditaire et désignent leurs chefs en assemblée. Guerriers réputés et redoutables, les celtes défendent et étendent leurs terres…

D'après un collier en perles de verre, vers Ve siècle avjc, âge du Fer. (Illustration Marsailly/Blogostelle.)

D’après un collier coloré en perles de verre, vers Ve siècle avjc, âge du Fer. (Marsailly/Blogostelle)

Un jeu graphique de rondeurs en bleu et blanc…

À l’origine, des peuples semi-nomades…
Environ 8000 ans avjc, des peuples semi-nomades d’origine indo-européenne vivent en Europe dans les régions situées entre le Rhin et le Danube. À partir du VIIe siècle avjc, ils investissent les territoires qui formeront plus tard la Gaule et connaissent la métallurgie du Fer.

Après plusieurs vagues de migrations et de conquêtes, ces populations s’installent au Ve siècle avjc au Centre et à l’Est de la Gaule avant d’étendre encore l’étendue de leurs terroirs…

En terre Celte, des rivages de l’Atlantique jusqu’aux cimes des Alpes
Au IIIe siècle avjc, les Celtes avancent vers le Nord et les îles britanniques. Au Sud, ils gagnent l’Espagne et l’Italie dans la plaine du Pô. Du Ve au IIIe siècle avjc, des tribus celtes vivent en Europe Centrale, en Grèce, en Mer Noire et en Asie Mineure en Galatie (actuelle Turquie)…

D'après des torques en bronze à tampon cylindrique, art celte, France. (Marsailly/Blogostelle.)

D’après des torques en bronze à tampon cylindrique, France, âge du Fer. (Marsailly/Blogostelle)

Le torque est le bijou symbole des tribus celtiques et gauloises…  

Les Romains définissent La Gaule…
La Gaule est un terme inventé par les romains pour désigner une aire géographique délimitée par le Rhin, l’Océan Atlantique, les Pyrénées et les Alpes. Mais, avant la conquête romaine, les différents peuples qui vivent là ne forment pas une nation politiquement unifiée. Au nord se trouvent les Belges, aux alentours du Rhin les Germains, dans le Sud-Ouest les Aquitains…

La Gaule Celtique réunit une confédération de tribus…
Les Celtes de la Gaule forment un ensemble de peuples régionaux réunis par un même esprit culturel… Les populations celtiques occupent un très vaste territoire qui s’étend des rivages de l’Atlantique jusqu’aux Alpes… Le Morvan est contrôlé par les Éduens et le massif central par les Arvernes.

Le long du Rhône et de la Saône, les axes de circulation remontent vers le Nord. Ils traversent le terroir des Éduens dans le Morvan en Bourgogne, et suivent le cours de la Seine pour rejoindre la terre des Parisii en Île de France. Le périple se poursuit jusque chez les Bretons en Grande-Bretagne…

D'après des torques en bronze à tampon cylindrique, art celte, France. (Marsailly/Blogostelle.)

D’après un casque celte en Fer surmonté d’un oiseau, IIIe siècle avjc, période de La Tène, Roumanie. (Marsailly/Blogostelle)

Les premiers gaulois sont réputés pour leur savoir-faire artisanal…
Les celtes développent et maîtrisent les techniques de l’agriculture et de l’élevage. Ils possèdent des troupeaux de bovins, de porc et de chevaux. Ils sont également des guerriers réputés, qui n’hésitent pas à prendre les armes pour défendre ou conquérir des territoires.

Selon des récits antiques, on raconte que leur grand savoir-faire alimente leur réputation… Les artisans de la Gaule fabriquent des chars de combat, des glaives, des poignards…, et des outils comme des houes, des faux, des pics…

Les gaulois excellent dans le travail du bois et du fer... (Marsailly/Blogostelle.)

Les gaulois son réputés pour leur excellence dans le travail du bois et du fer… (Marsailly/Blogostelle)

… Les Gaulois inventent la charrue et (peut-être) le tonneau…
Très habiles pour travailler le métal et le bois, les celtes gaulois innovent avec la charrue à deux roues dont le soc en bois est renforcé de fer. Producteurs de bière, d’hydromel et de cervoise, les gaulois apprécient aussi le vin qu’ils font venir de Grèce ou d’Italie…

… Le vin coule à flots lors des banquets rituels ou des rassemblements. En témoignent les nombreuses amphores retrouvées par les archéologues… Et les Gaulois sont probablement les inventeurs du tonneau, façonné en bois et en fer…

Du Ve au Ie siècle avjc, la nouvelle civilisation de La Tène signe le deuxième âge du Fer. Autonomes, les tribus celtes évoluent au sein d’un ensemble culturel nourri par la langue, les croyances et les arts… Aux IVe et IIIe siècles avjc, une nouvelle élite guerrière perpétue en Gaule la tradition des tombes à char, mais exhibe une panoplie de combat sans précédent…

Article suivant  L’unité culturelle de la civilisation Celtique

Sommaire L’art à l’âge du Fer

Consulter La liste complète des articles en ligne

Consulter Le sommaire du BLOG

Commenter ?

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s