ART CELTE-AGE DU FER

Âge du Fer : l’art celte cultive les jeux de lumière

Des artistes virtuoses inspirés par la nature…

Du Ve au IIe siècle avjc, à l’époque de La Tène, de nombreux objets de prestige accompagnent les membres de l’élite celtique gauloise dans leur dernière demeure. Inspirés par leur imagination, par le monde végétal, par la nature et par le goût de la métamorphose, les artistes celtes créent des joyaux inédits. Par ailleurs, les peuples celtes poursuivent leur expansion…

Par Maryse Marsailly (@blogostelle)
Dernière mise à jour mai 2017 –

D'après le casque d'Agris, en fer, bronze, or et corail, art celte du IVe siècle avjc, La Tène, style végétal, Charente, en France. (Marsailly/Blogostelle.)

D’après le casque d’Agris, en fer, bronze, or et corail, art celte, IVe siècle avjc, style végétal, Charente, France, deuxième âge du Fer, La Tène. (Marsailly/Blogostelle)

REPÈRES CHRONOLOGIQUES
L’âge de fer, 750 avjc à 52 avjc. La civilisation de La Tène, 450 à 52 avjc. La Tène moyenne, 250 avjc à 120 avjc. Chronologie générale L’art à l’âge du Fer

UNE CRÉATIVITÉ ORIGINALE SUBLIME UN ART DE LA MÉTAMORPHOSE…

Du Ve siècle avjc au IIe siècle avjc, les œuvres d’art réalisées à l’époque de la Tène montrent comment les artistes du métal élaborent de véritables pièces de joaillerie…

Des artistes de haute volée
À l’époque de La Tène, entre les Ve et IIe siècle avjc, les princes et princesses celtes collectionnent les pendeloques, les torques, les agrafes, les fibules, les boucles d’oreilles, les colliers de perles, les bracelets, les fermoirs, les poignards, les épées courtes, les céramiques…

Les riches commanditaires de l’aristocratie gauloise favorisent ainsi le développement et l’abondance des créations artistiques. Il font appel à des artistes de haute volée…

Un savoir-faire technique très pointu
L’imagination et la créativité des artistes s’expriment dans des compositions parfois extrêmement complexes servies par un savoir-faire technique très pointu. Un jeu de lumière et de mouvement anime les lignes et le graphisme des œuvres d’art…

D'après une phalère celte, bronze ajouré, pièce de harnachement, mobilier funéraire, IVe siècle avjc, La Tène, Champagne. (Marsailly/Blogostelle)

D’après une phalère celte, en bronze ajouré, pièce de harnachement d’un mobilier funéraire celte, IVe siècle avjc, Champagne, France, deuxième âge du Fer, La Tène. (Marsailly/Blogostelle)

On utilise beaucoup le bronze dont la couleur dorée rappelle celle de l’or pour valoriser les pièces de prestige…

L’aristocratie aime s’entourer d’objets précieux
En France, on connaît les débuts de la période de la Tène grâce aux nécropoles champenoises. Leur style a parfois été qualifié de Marnien… L’apparition de chars de combat dans les tombes distingue la période des nouveaux chefs celtes.

Le char de guerre remplace le char funéraire de la tradition du premier âge du Fer… Le mobilier des sépultures met en évidence un esprit guerrier très affirmé et le goût pour les objets précieux, parfois importés de Grèce et d’Italie.

Les artistes aiment travailler le bronze, dont la couleur dorée rappelle celle de l’or, pour créer des pièces de prestige. Les prémices du style celte sont visibles dès le Ve siècle avjc…

Art celte : D’après une perle en verre, Bretagne ; une perle en pâte de verre au graphisme coloré ; et une fibule en bronze, mobilier funéraire de la Tène ancienne ; France, deuxième âge du Fer, La Tène. (Marsailly/Blogostelle)

L’héritage de Hallstatt, motifs répétitifs et compositions en bandeaux
Dans la Marne, en France, les sépultures de la Gorge-Millet, de Béru et de Cuperly contiennent un mobilier funéraire de La Tène ancienne. Les éléments des décors signent une fabrication locale.

Les artistes reprennent la tradition répétitive de l’époque de Hallstatt, avec des compositions en bandeaux à motifs géométriques comme des hachures, des chevrons, des motifs de marqueterie…

Au cours de la période de La Tène, les artistes développent leur intérêt pour le graphisme, les jeux de couleur et la mise en lumière…, sur des objets d’art très divers, des perles de verre aux bijoux en bronze ou en or.

D'après un bol en bois retravaillé à la feuille d'or, IVe siècle avjc, La Tène. (Marsailly/Blogostelle.)

D’après un bol en bois retravaillé à la feuille d’or, IVe siècle avjc, deuxième âge du Fer, La Tène. (Marsailly/Blogostelle)

Un art celtique dont les gracieux rinceaux végétaux annonce le style végétal continu.

L’art celte du métal, un exercice de style maîtrisé
Dès les débuts de la civilisation de La Tène, les premiers témoignages de l’esthétique celte semblent résulter d’un art déjà achevé… L’art du métal est parfaitement maîtrisé. Les jeux de lumière sont une constante de l’art celtique et animent des créations très élaborées.

À la fin du Ve siècle avjc, une période d’expérimentation artistique débouche sur des compositions beaucoup plus complexes encore… La réalisation des petits objets en métal est de plus en plus soignée et les décors s’inspirent des lignes végétales, des rinceaux, des mouvements naturels des tiges et des feuilles…

D’après une applique de corne à boire, bronze, style végétal, IVe siècle avjc, sépulture de La Bouvandeau, Marne ; et une bague en or de La Tène ancienne, tombe d’Orval, IIIe siècle avjc, Manche ; France, deuxième âge du Fer, La Tène. (Marsailly/Blogostelle)

Des enchaînements du style végétal…
Des appliques de corne à boire en bronze ajouré provenant de la sépulture de La Bouvandeau, dans la Marne, en France, démontrent la grande habileté des artistes celtes.

Créer des enchaînements d’esses dans le métal exige un grand savoir-faire technique et l’usage du compas. Le graphisme s’inspire de l’univers végétal pour créer une dentelle de métal où s’enchaîne des esses et des lignes souples…, d’où l’appellation de style végétal continu…

… aux exubérants volumes du style plastique
On retrouve le même thème végétal sur une bague en or, avec un décor inspiré par les entrelacs de la végétation, comme ceux de la vigne ou de certaines plantes grimpantes…

À côté des thèmes végétaux et des lignes spiralées, les artistes réinterprètent les influences venues des bronzes étrusques et des motifs orientaux.

Puis la mise en lumière des décors évolue grâce à des jeux de volumes et de reliefs qui vont tendre à s’accentuer de plus en plus… pour aboutir finalement à l’exubérance du style plastique au IIIe siècle avjc…

D’après le décor animalier d’une aiguière en bronze, corail et émaux, IVe siècle avjc, La Tène, Mozelle ; une tête d’oiseau sur une anse de sceau, IIe siècle avjc, nécropole celte ; et un palmipède, détail de casque en bronze, IVe siècle avjc-IIe siècle avjc, dépôt rituel de Tintignac, Limousin ; art celte, France, deuxième âge du Fer, La Tène. (Marsailly/Blogostelle)

Des volatiles et palmipèdes vivants et expressifs…
À côté des combinaisons abstraites et végétales, les artistes celtes interprètent aussi des thèmes figuratifs et animaliers. Ils affectionnent particulièrement les oiseaux et les palmipèdes ou bien les motifs zoomorphes ou anthropomorphes stylisés.

Les artistes celtes ont l’art de donner une originalité à la figuration humaine ou animale grâce à l’accentuation de quelques détails. Les yeux prennent parfois une dimension expressive presque surréaliste…

Les figures modelées avec soin semblent dégager une puissante présence… Les artistes celtes utilisent aussi fréquemment le corail ou l’émail pour créer des détails et agrémenter des parures ou des objets.

D'après une belle fibule ajourée en bronze et corail, IIIe siècle avjc, France. (Marsailly/Blogostelle.)  D'après un torque en bronze à esses, La Tène, fin du IVe siècle avjc, France. (Marsailly/Blogostelle.)

D’après une belle fibule ajourée en bronze et corail, IIIe siècle avjc ; et un élégant torque à esses en bronze, La Tène, fin du IVe siècle avjc ; art celte, France, deuxième âge du Fer, La Tène. (Marsailly/Blogostelle)

Sur une fibule au décor stylisé, une figure rappelle le thème du Maître des Animaux et celui de l’Arbre de Vie… Des images que l’on rencontre aussi dans l’Inde ancestrale et en Mésopotamie. Les créations celtes sont empreintes d’une touche quasi surréaliste…

Pour le Maître des Animaux voir aussi les articles
Les sculpteurs et graveurs des cités de l’Indus
Des peuples néolithiques du Levant… au génie de Sumer
La civilisation sumérienne, du Tigre à l’Euphrate… jusqu’à Suse

L’Orient et l’Italie, source d’inspiration pour les artistes celtes
Une influence orientale se reflète dans certains motifs comme le sphinx, l’Arbre de Vie ou le Maître des animaux, transmis par les Étrusques.

On rencontre aussi des compositions géométriques empreintes d’une influence italique, avec des éléments décoratifs comme le lotus, la palmette, l’esse ou la pelte…

De belles fibules, des pendentifs, des bracelets ou des torques en bronze exploitent les lignes courbes et souples pour créer des formes qui apprivoisent la lumière… Les visages sont plutôt stylisés et sont parfois interprétés dans un esprit proche de la caricature.

DES OBJETS D’ART AU GRAPHISME COMPLEXE ET SUBTIL

Au cours des Ve et IVe siècle avjc, un art végétal distingue les parures et les beaux objets déposés dans les tombes de La Tène ancienne. Les créations de cette période expriment une unité culturelle et esthétique, un esprit commun au monde celtique. L’originalité des artistes continue de s’affirmer au IIIe siècle avjc et perdure aux IIe et Ier siècle avjc…

D'après le casque d'Agris, style végétal continu, IVe siècle avjc, La Tène, Âge du Fer, Charente, France. (Marsailly/Blogostelle.)

D’après le casque d’Agris, style végétal continu, IVe siècle avjc, Charente, France, deuxième âge du Fer, La Tène. (Marsailly/Blogostelle)

Les artistes aiment moduler les thèmes décoratifs en une infinité d’arrangements graphiques…

Rinceaux, fleurs, palmettes, lotus, serpent, cornes…
L’artiste réalise le casque d’Agris (découvert en Charente, en France) à partir d’une coque de fer dont le couvre-nuque, à part, est fixé par rivetage. Le tout est recouvert de bronze et de feuilles d’or qui épousent les éléments d’un décor soigné jusque dans ses moindres détails.

À l’origine, l’orfèvre place des petites pièces de corail dans des alvéoles pour agrémenter encore le décor… Souvent disparus, les ornements de corail sont fixés par de la colle et des rivets d’argent, dont la tête en bronze est traitée à la feuille d’or…

D'après le Casque d'Agris, rinceaux, fer, bronze, or et corail, IVe siècle avjc, La Tène, art celte Charente. (Marsailly/Blogostelle.)

D’après le Casque d’Agris, détail des rinceaux, fer, bronze, or et corail, IVe siècle avjc, Charente, France, art celte, deuxième âge du Fer, La Tène. (Marsailly/Blogostelle)

Le répertoire du style végétal continu
L’orfèvre décore le casque d’Agris sur plusieurs registres de motifs géométriques, d’esses et de triscèles. Il puise aussi particulièrement dans le répertoire du style végétal continu inspiré par le monde naturel : palmettes et feuilles de différentes sortes, lotus et rinceau… Les éléments décoratifs sont rehaussés de fils d’or bouletés.

On peut voir des rinceaux se développer à partir d’une palmette dans un univers où les motifs jouent sur le mouvement et la métamorphose…

Le paragnathide (protège-joue) prend la forme d’un décor ajouré très élaboré, fondé sur un jeu graphique d’esses et de palmettes. Le développement des motifs évoque ici le déploiement d’un serpent hybride et cornu…

D’après le Casque d’Agris et détail, serpents à tête de bélier, fer, bronze, or et corail, IVe siècle avjc, Charente, France, art celte, deuxième âge du Fer, La Tène. (Marsailly/Blogostelle)

Le serpent à tête de bélier, un animal fantastique qui renvoie à des déités celtiques que l’on rencontre avant comme après la conquête romaine…

Déités celtiques cornues et serpent…
Le serpent à tête de bélier figure parmi les attributs de la divinité celtique coiffée d’une ramure de cerf que l’on peut voir sur le chaudron de Gundestrup (en métal or et argent, Ier siècle avjc, art celte, Danemark).

On retrouve ensuite ce thème iconographique sur les représentations du dieu gaulois Cernunnos, à l’époque de la Gaule Romaine…

Voir aussi les articles 
L’univers spirituel des Celtes et des Gaulois
Les Eaux, la forêt, la nature… nourrissent l’âme celte
Un panthéon gaulois et romain en Gaule (1)

Lignes courbes et jeux graphiques
Une très grande créativité anime les œuvres de La Tène. Les artistes semblent prendre plaisir à élaborer de véritables mises en scène graphiques. La ligne courbe et de savants jeux graphiques se généralisent.

Un art de l’illusion et de la métamorphose 
Les casques gaulois d’Agris et d’Amfreville montrent comment les artistes créent des processus d’enchaînements qui se combinent les uns aux autres et avec d’autres motifs.

Les artistes celtes innovent complètement dans l’art de l’illusion et de la métamorphose… Chaque élément du décor s’intègre harmonieusement comme la partie d’un tout qui semble en mouvement, comme sur le magnifique casque d’Agris.

D'après le casque d'Amfreville, en bronze, émail, fer, et or, vers IVe-IIIe siècle avjc, La Tène, Normandie, France. (Marsailly/Blogostelle.)

D’après le casque d’Amfreville, en bronze, émail, fer, et or, vers IVe-IIIe siècle avjc, Normandie, France, deuxième âge du Fer, La Tène. (Marsailly/Blogostelle)

Une lecture multiple des décors s’opère par la transformation, la fusion et la recomposition du dessin. Fonds et motifs deviennent finalement interchangeables selon le sens de lecture qu’on leur donne.

Bandeaux, esses, triscèles, vagues, composition en rinceau et symétrie restent les constantes principales de cet art végétal. Le décor joue sur la profusion des motifs qui forment un tout très harmonieux….

Du monde artistique de La Tène à celui de l’époque médiévale
Le goût celte pour des formes fantastiques ou caricaturales, pour les lignes courbes et les entrelacs, perdure malgré les influences romaines.

Et l’esprit et le style celtique vont se perpétuer dans le temps… Selon certains auteurs, l’héritage de l’esthétique celte se prolonge jusqu’au Moyen Âge et inspire l’art roman…

LES CELTES, PEUPLES CONQUÉRANTS, GAGNENT DU TERRAIN…

Les sources grecques et latines rapportent les importants mouvements migratoires des populations celtiques au cours des IVe et IIIe siècle avjc. Les tribus celtes dont la population augmente partent en quête de nouveaux territoires… pacifiquement ou non…

D'après un casque celte italique IIe-Ie siècle avjc. (Marsailly/Blogostelle.)

D’après un casque celte italique IIe-Ie siècle avjc, deuxième âge du Fer, La Tène. (Marsailly/Blogostelle)

De l’Italie à la Côte Atlantique… jusqu’en Macédoine
Au IVe siècle avjc, des tribus celtiques gagnent l’Italie du nord et la vallée du Pô. Ces peuples forment la Gaule Cisalpine. Une deuxième vague d’expansion se dirige vers l’Europe orientale et centrale, en Moravie, en Hongrie et en Bohême.

Les Celtes avancent également sur la façade atlantique française. Ils conquièrent cette région sans heurts en se mêlant aux peuples autochtones qui vivaient là en autarcie… Au IIIe siècle avjc, des nouveaux mouvements des populations celtiques les mènent en Asie Mineure.

Les Galates sont mentionnés par les auteurs Grecs. Ces Gaulois envahissent la Macédoine vers 280 avjc (sac de Delphes, 279 avjc). Dans le Midi de la France, les Celtes s’installent en territoire Ligures qui adoptent la culture celte et forment le peuple celto-ligures. Puis les Gaulois mènent leur avancée jusque dans la péninsule ibérique…

DD'après un motif du bouclier de Battersea, IVe - Ier siècle avjc, art celte, Grande-Bretagne. (Marsailly/Blogostelle.)

D’après un motif du bouclier de Battersea, IVe – Ier siècle avjc, art celte, Grande-Bretagne, deuxième âge du Fer, La Tène. (Marsailly/Blogostelle)

Raids guerriers et gaulois mercenaires
À l’époque de La Tène, les peuples celtes poursuivent leur expansion et conquièrent de nouveaux territoires. Parfois, des celtes rejoignent l’armée grecque ou s’intègrent à des populations locales.

Une démographie de plus en plus importante et la recherche de nouveaux terroirs seraient à l’origine des migrations des peuples celtiques. Mais ce phénomène d’expansion prend donc diverses formes.

En Gaule, des guerriers gaulois rejoignent les armées grecques comme mercenaires, ce qui favorise parfois une installation. En outre, le processus d’expansion peut aussi se faire grâce à une intégration plutôt pacifique, comme en Italie ou en Bohême…

D’autres fois encore, des groupes celtiques se lancent dans des raids de conquête… Comme les Gaulois de Brennus qui, au  IVe siècle avjc, marchent sur Rome.

D’après le chef gaulois Brennus posant son épée sur la balance, Histoire de France en cent tableaux, Paul Lehugeur, 1886, XIXe siècle. (Marsailly/Blogostelle)
D’après le chef gaulois Brennus posant son épée sur la balance, Histoire de France en cent tableaux, Paul Lehugeur, 1886, XIXe siècle. (Marsailly/Blogostelle)

Quand les Gaulois de Brennus s’empare de Rome…
Au IVe siècle avjc, les Gaulois de Brennus conquièrent une partie de l’Italie et s’associent à Denys, le tyran de Syracuse, pour tenter d’abattre Rome… Brennus s’empare de la cité romaine vers 380 avjc, à l’époque de la Tène en Gaule celtique.

Les guerriers gaulois mettent la ville de Rome à sac. Et au moment de peser le tribut en or, Brennus triomphant pose son épée sur la balance et clame Vae victis! : Malheur aux vaincus…

Rome subit alors une grande humiliation sur son propre sol. Puis les Romains reprennent le dessus et écrasent l’armée gauloise…  Puis les Romains reprennent aux Gaulois leurs terres d’Italie et pousse jusque dans le Sud de la Gaule. Et trois siècles et demi plus tard, César riposte sévèrement à l’affront infligé par Brennus…

D’après le chef gaulois Brennus posant son épée sur la balance, détail, Histoire de France en cent tableaux, Paul Lehugeur, 1886, XIXe siècle. (Marsailly/Blogostelle)
D’après le chef gaulois Brennus posant son épée sur la balance, détail, Histoire de France en cent tableaux, Paul Lehugeur, 1886, XIXe siècle. (Marsailly/Blogostelle)

En 52 avjc, la conquête de la Gaule par Rome, menée par le chef de guerre romain, s’accompagne de tueries et de déportations, pour au moins 20 % de la population gauloise estimée entre 5 et 15 millions d’habitants.

Installés sur leurs territoires, les peuples celtes érigent des sanctuaires auprès des étendues d’eau et s’adonnent à des pratiques cultuelles qui sont mystérieuses et méconnues pour nous. En Gaule celtique, les artistes de La Tène du IIIe siècle avjc continuent à exceller dans l’art du métal…

Article suivant Objets d’art et sanctuaires celtes

Sommaire L’art à l’âge du Fer

Consulter Le sommaire du BLOG

Commenter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.