GAULE ET HAUT MOYEN ÂGE

L’art en Gaule, villas et terroirs en Gaule Romaine

De somptueuses demeures en province…

Partons dans les campagnes gauloises où vit quatre-vingt-dix pour cent de la population… À l’époque de la Pax Romana, la vie provinciale est bouleversée par un processus de colonisation et de répartition des terres. Le dessin du paysage laisse apparaître des chemins ruraux et des parcelles bien délimitées grâce à un système de cadastre. On implante aussi de vastes propriétés agricoles régies par le maître du domaine, qui s’installe dans une confortable et luxueuse demeure, le domus

Par Maryse Marsailly (@blogostelle)
– Dernière mise à jour mai 2017 –

D'après une scène de chasse sur un plat en argent, Gaule Romaine, Ier -IVe siècle apjc. (Marsailly/Blogostelle.)

D’après une scène de chasse sur un plat en argent, Ier -IVe siècle apjc, France, Gaule Romaine. (Marsailly/Blogostelle)

Les propriétaires terriens règnent sur de vastes domaines agricoles et vivent dans de luxueuses villas… On s’adonne aux plaisirs des banquets, des thermes et de la chasse…

Bloc-notes+ Un livre? La guerre des Gaule, les commentaires de Jules César, rédigés au Ier siècle avjc (entre 58 et 51 avjc). Une BD? Astérix le Gaulois (René Goscinny – Albert Uderzo). Une BD historique? Arelate, de Laurent Sieurac, avec Alain Genot, archéologue, Arles à l’époque de la Gaule romaine…

LA MISE EN PLACE DU CADASTRE EN GAULE ROMAINE

Grâce aux photographies aériennes, on peut apercevoir les traces et les contours des grandes villas qui parsèment le paysage Gaulois… L’existence du cadastre est attestée à cette époque. L’administration romaine organise des recensements, l’exploitation des terres, et la mise en place d’un système de taxes et de redevances…

Les centuries donnent la mesure
L’administration romaine met en place un nouveau système de mesure appliqué à la distribution des terres, les centuries, notamment pour les plus riches propriétés… Une unité centurie représente 50 hectares. Comme pour le plan des villes gallo-romaines, le cadastre se fonde sur deux axes perpendiculaires : le Cardo, sur l’axe Nord-Sud et le Decumanus, sur l’axe Est-Ouest…

D'après le Cadastre d'Orange, Gaule Romaine. (Marsailly/Blogostelle.)  D'après le Cadastre d'Orange, Gaule Romaine. (Marsailly/Blogostelle.)

D’après le cadastre d’Orange, Ier siècle apjc, Vaucluse, France, Gaule Romaine. (Marsailly/Blogostelle)

Le cadastre d’Orange, symbole de l’autorité romaine
L’autorité romaine assoie son pouvoir dans les campagnes gauloises grâce au cadastre… Les cadastres romains permettent de répartir équitablement les terres et de fixer le montant des impôts…

Gravés dans le marbre, les trois cadastres d’Orange remontent au Ier siècle apjc… Ces trois documents sont uniques dans le monde romain, mais ils vont faire l’objet de tentatives de destruction…

Après la période calme de la Pax Romana, les centuries deviennent pour les gaulois le symbole de la colonisation de leurs terres par les romains… Finalement, les gaulois se rebellent face à l’appropriation de leurs terroirs et des révoltes éclatent au IIIe siècle apjc…

D'après une statuette en bronze de déesse Mater ou Abondance, et des amphores gauloises. (Marsailly/Blogostelle.)

D’après une statuette en bronze de déesse Mater ou Abondance, et des amphores gauloises. (Marsailly/Blogostelle)

La déesse Abondance rappelle les grandes déesses associées à la fertilité des terres et aux moissons, comme Cérès en Grèce ou Démeter à Rome…

REPÈRES CHRONOLOGIQUES
Époque de la Gaule Romaine : Ier siècle avjc – IVe siècle apjc – 52 avjc : défaite d’Alésia et conquête de la Gaule par César – IIe-IIIe siècle apjc : La Pax Romana – Fin du IIIe siècle apjc : Premières incursions barbares – IVe siècle apjc : fin de l’Antiquité – Ve siècle apjc : les grandes invasions barbares. Chronologie générale Gaule-Romaine et Haut Moyen Âge

Les vicus : des bourgs et des villages
Un nouveau paysage géographique et social se dessine en Gaule Romaine… On implante des vicus, qui délimitent à la fois un village ou un bourg et un terroir d’exploitation agricole. Les vicus regroupent les locataires des grandes propriétés agricoles, les fermiers, les artisans et les commerçants.

D'après des coupes en argent, vers Ier siècle avjc - Ier siècle apjc, Gaule Romaine. (Marsailly/Blogostelle.)

D’après des coupes en argent, Ier siècle avjc-Ier siècle apjc, France, Gaule Romaine. (Marsailly/Blogostelle)

Le plus souvent, on implante les vicus le long des voies de communications. Les habitations des fermiers ou des artisans se retrouvent ainsi à proximité des routes ou des axes fluviaux ou maritimes ce qui facilite les échanges de marchandises…

Noviodunum, ville fortifiée de Jublains
Le site antique de Jublains possède un sanctuaire gaulois dès le IVe siècle avjc. Au début du Ier siècle apjc, la cité prend forme sous le nom de Noviodunum (ville neuve). L’empereur romain Auguste (mort en 14 apjc) organise la Gaule en cités plus ou moins autonomes, en fonction des divers peuples gaulois. Noviodunum est le chef-lieu de la cité des Diablintes.

D’après les vestiges et la maquette de la ville antique fortifiée Noviodunum, Jublains, Pays-de-la-Loire, France, Gaule Romaine. (Marsailly/Blogostelle)

Temple, amphithéâtre, forum et thermes
Au cours du Ier siècle apjc, on entreprend des travaux qui modifient l’aspect de l’antique cité de Jublains… Noviodunum se déploie alors sur 25 hectares. L’ancestral temple gaulois est remplacé par un monument de pierres…

Un certain Orgétorix offre un amphithéâtre à la ville, dotée aussi d’un forum et de thermes. Les rues de la cité sont redessinées selon un plan géométrique, et on divise l’espace en îlots d’habitations rectangulaires. Quand l’empire romain se fragilise au IIIe siècle apjc, on élève des fortifications…

LES RICHES VILLAS PROVINCIALES DE LA GAULE

Dès le Ier siècle apjc, on construit de luxueux domus, vastes et confortables demeures au cœur des grands domaines agricoles de la Gaule. Les grandes propriétés terriennes vont se multiplier jusqu’au au IVe siècle apjc… La domination romaine s’affirme de plus en plus dans les campagnes gauloises…

D'après les visages du décor d'une villa, Ier siècle avjc, Arles antique, Gaule Romaine. (Marsailly/Blogostelle.)

D’après les visages du décor à la fresque d’une villa, Ier siècle avjc, Arles antique, France, Gaule Romaine. (Marsailly/Blogostelle)

Pars urbana et pars rustica
On élabore un espace divisé en pars urbana et pars rustica… La maisonnée des grands propriétaires terriens comprend deux parties : un espace résidentiel appelé pars urbana et une aire consacrée aux activités agricoles qui forme la pars rustica.

La pars urbana définit la résidence personnelle du maître de l’exploitation agricole, propriétaire du domaine. La pars rustica englobe toutes les dépendances, avec des étables, des écuries, des espaces de stockage, des ateliers de céramique, des forges, le matériel agricole…

D'après les ruines de la Villa de Vieux-la-Romaine, IIe-IIIe siècle apjc, Normandie, France. (Marsailly/Blogostelle.)

D’après les vestiges de la Villa de Vieux-la-Romaine, IIe-IIIe siècle apjc, Normandie, France, Gaule Romaine. (Marsailly/Blogostelle)

D'après la disposition de la villa d'Embourie, Ier-IVe siècle apjc, Gaule romaine, Charente, France. (Marsailly/Blogostelle.)  D'après les vestiges de la villa d'Embourie, Ier-IVe siècle apjc, Gaule romaine, Charente, France. (Marsailly/Blogostelle.)

D’après les vestiges de la Villa d’Embourie, Charente, France, Gaule Romaine. (Marsailly/Blogostelle)

Les villas organisent leur autonomie
Les grandes villas des domaines agricoles forment des ensembles économiques complètement autonomes. Chaque propriété est pourvue de tout le nécessaire à la vie en autarcie : ressources de nourriture, fabrication de poteries, forge, outils….

Les grands propriétaires terriens affichent volontiers leurs richesses dans leurs vastes demeures : décors luxueux, objets précieux, installations thermales, système de chauffage par le sol (hypocauste), jardins…

D'après un hypocauste, Villa Andilly-en-Bassigny, Gaule Romaine, Haute-Marne. (Marsailly/Blogostelle.)  D'après un hypocauste, Villa Vieux-la-Romaine, IIe-IIIe siècle apjc, Normandie, France. (Marsailly/Blogostelle.)

D’après l’hypocauste de la Villa d’Andilly-en-Bassigny, IIe siècle apjc, région Est ; des éléments de décor en mosaïque, Barzan, IIe-IIIe siècle apjc, Charente Maritime ; et d’après l’hypocauste de la Villa de Vieux-la-Romaine, IIe-IIIe siècle apjc, Normandie ; France, Gaule Romaine, France. (Marsailly/Blogostelle)

La luxueuse maison du maître des lieux
En général, la pars urbana comprend la maison de l’exploitant, un jardin et une cour… La pars rustica possède une deuxième cour et les divers bâtiments liés aux travaux agricoles. Enrichie par des aménagements, la demeure du maître des lieux est souvent tout aussi luxueuse que celle des riches citadins, qui vivent à la romaine… 

D’après deux vases en forme de grappe de raisin, verre bleu, IIe siècle apjc, et verre blanc ; et d’après un motif de vigne, décor sculpté, Vieux la Romaine, IIe-IIIe siècle apjc ; Gaule Romaine, France. (Marsailly/Blogostelle)

Le motif de la vigne et des grappes de raisins
L’argent et le verre sont très tendance en Gaule Romaine… Vaisselle, statuettes et objets d’art viennent embellir le cadre de vie des riches notables provinciaux. Le motif décoratif de la vigne est fréquent, c’est un thème qui se rattache à la mythologie du dieu romain Bacchus et du dieu grec Dionysos, deux divinités associées à des cultes à Mystères, à la fertilité, à la vigne et au vin…

D'après des amphores, Barzan, Gaule Romaine, Ier -IVe siècle apjc, Charente Maritime, France. (Marsailly/Blogostelle.)  D'après une mosaïque, IVe siècle apjc, villa Montmaurin, Gaule Romaine, Midi-Pyrénées, France. (Marsailly/Blogostelle.)

D’après des amphores, Barzan, Ier -IVe siècle apjc, Charente Maritime ; et d’après une mosaïque, IVe siècle apjc, villa Montmaurin, Midi-Pyrénées ; France, Gaule Romaine, France. (Marsailly/Blogostelle)

Une entrée monumentale, un vaste jardin et des thermes
On construit les villas gallo-romaines selon un plan qui intègre le plus souvent des habitations, des espaces verts et des installations thermales. Comme pour la riche villa de Montmorin en Midi-Pyrénées, édifiée au IVe siècle apjc…

On pénètre dans cette immense résidence par une entrée véritablement monumentale… Pour élever cette entrée, l’architecte exploite une forme semi-circulaire qui mesure pas moins de 60 mètres de large… Une fois la porte franchie, on accède à un grand jardin qui se déploie jusque devant la maison du propriétaire. La villa de Montmorin possède sa propre installation thermale…

D’après l’espace thermal, le frigidarium et l’atrium de la Villa de Montmaurin, IVe siècle apjc, Midi-Pyrénées, France, Gaule Romaine. (Marsailly/Blogostelle)

Un groupe de paysans se rattache à la maisonnée du maître
On rencontre d’autres villas particulièrement somptueuses en Gaule romaine, de l’Aquitaine à la Franche-Comté, comme à Plassac ou à Besançon… Le modèle gallo-romain d’organisation rurale, qui se fonde sur le rattachement d’un groupe de paysans à la maisonnée et aux terres du maître d’un domaine, annonce déjà le système du servage médiéval…

D’après les vestiges de la Villa de Saint-Pierre de Vence, IVe siècle apjc, Bouches-du-Rhône ; un décor de mosaïque au sol, Besançon, Franche-Comté ;  le thème de Méduse sur une mosaïque, Besançon ; Ier -IVe siècle apjc, France, Gaule Romaine. (Marsailly/Blogostelle)

Des bijoux et des trésors
Les propriétaires des villas possèdent une garde-robe et des objets précieux à la hauteur de leur rang et de leurs richesses… Parmi leurs trésors, figurent de la joaillerie et des objets d’art. Comme d’élégantes fibules en métal rehaussé d’émail…

Un riche personnage possède une bague en or et en quartz, un bijou orné de l’effigie de Bonus Eventus, le dieu du Bon Succès, très en vogue en Gaule Romaine. À l’origine, Bonus Eventus est un dieu des moissons et de la fertilité…

D’après une fibule en bronze et émail ; une bague à l’effigie de Bonus Eventus, or et quartz, Ie – IIe siècle apjc, Pays-de- la-Loire ; un notable romain en toge, bronze, Caius Julius Pacatianus, IIe siècle apjc, Vienne, Isère ; France, Gaule Romaine. (Marsailly/Blogostelle)

Le port de la toge romaine fait partie des privilèges accordés aux notables…

On possède aussi de la vaisselle et des vases précieux en verre, en argent ou en bronze émaillé, ou encore des éléments décoratifs comme des poignées étrusques. On apprécie aussi les parements en mosaïque au sol ou sur les murs…

D’après une scène de chasse, céramique sigillée ; un motif végétal jaillissant d’un vase, détail, décor mosaïque de la Villa de Plassac, et une précieuse vaisselle en argent et des miroirs, IIIe siècle apjc ; France, Gaule Romaine. (Marsailly/Blogostelle)

Une architecture et une déco à la romaine
Au moment des premières incursions barbares, au cours des IIIe et IVe siècles apjc, les puissants personnages se déplacent de plus en plus des villes vers les campagnes où ils s’installent… Pour continuer à vivre luxueusement et à l’abri, les VIP de l’époque se retirent dans leurs spacieuses villas rurales, à la fois retranchées et autonomes.

D'après les vestiges de la Villa de Vieux-la-Romaine, IIe-IIIe siècle apjc, Normandie, France. (Marsailly/Blogostelle.)  D'après le Templum de la Villa de Montmaurin, IVe siècle apjc, Gaule Romaine, Midi-Pyrénées, France. (Marsailly/Blogostelle.)

D’après les vestiges de la Villa de Vieux-la-Romaine à péristyle, IIe-IIIe siècle apjc, Normandie ; le Templum de la Villa de Montmaurin, IVe siècle apjc, Midi-Pyrénées ;  une mosaïque, villa de Vieux-la-Romaine, IIe-IIIe siècle apjc, Normandie ; un motif de frise végétale symbole d’abondance, mosaïque, Besançon, Franche-Comté, Ier -IIe siècle apjc ; et un grand vase en céramique, Barzan, Charente Maritime ; France, Gaule Romaine. (Marsailly/Blogostelle)

LE GOÛT DU DÉCOR

Colonnades, mosaïques et fresques…
Les riches villas de la Gaule possèdent une architecture intérieure conçue selon le modèle romain. Colonnades, mosaïques et fresques habillent des pièces spacieuses…

Parmi les thèmes décoratifs de prédilections, on peut admirer des scènes de combat de gladiateurs, des scènes de chasse, des groupes de musiciens, des motifs décoratifs inspirés du théâtre, des évocations de spectacles…

D’après un élément de poignée étrusque, bronze, Barzan, Charente Maritime ; et d’après une peinture murale, vicus de Famars, IIe-IIIe siècle apjc, Valencienne ; France, Gaule Romaine. (Marsailly/Blogostelle)

Des décors de style pompéien à Arles
En avril 2015, un décor peint unique en France est découvert à Arles, dans la salle d’apparat de la demeure d’un riche romain ou notable local du Ier siècle avjc. Ces fresques murales appartiennent au IIe style pompéien, entre 70 et 20 avjc en Gaule…

Les décors se déploient sur un fond uni de couleur rouge vermillon, réalisé à l’aide d’un pigment précieux et luxueux. La qualité et la finesse du rendu suggèrent l’intervention d’un atelier hautement qualifié, peut-être italien. On peut voir des colonnes de marbre fictive et de grands personnages installés sur des piédestaux…

D'après le décor de la Villa des Mystères, Pompéi, Italie. (Marsailly/Blogostelle.)  D'après un portrait féminin, fresque d'une salle d'apparat, Ier siècle avjc, Arles antique, Gaule Romaine. (Marsailly/Blogostelle.)

D’après les fresques d’une salle d’apparat, Ier siècle avjc, Arles antique, France, Gaule Romaine. (Marsailly/Blogostelle)

Comme en Italie, à Pompéi ou à Boscoreale…
Les décors sur fond vermillon découverts dans les vestiges de l’Arles antique sont très rares, même en Italie, qui en compte moins d’une dizaine. Le style de ces peintures murales rappelle l’esprit artistique des fresques de la Villa des Mystères, à Pompéi, ou celui de la Villa Boscoreale, deux fleurons de l’art romain…

D'après les grands personnages et colonnade, Villa des Mystères, Pompéi, Italie. (Marsailly/Blogostelle.)  D'après le décor d'une riche villa, Ier siècle avjc, Arles antique, Gaule Romaine. (Marsailly/Blogostelle.)  D'après les peintures murales de la villa Boscoréale, italie. (Marsailly/Blogostelle.)

D’après les fresques de la villa des Mystères à Pompéi, IIe siècle avjc ; art romain, Italie ; et un vestige de fresque, Ier siècle avjc, Arles antique, Gaule Romaine ; et les peintures murales de la villa Boscoreale, Ier siècle avjc, art romain, Italie. (Marsailly/Blogostelle)

Des spacieuses maisons tout confort…
Pour vivre agréablement dans les grandes résidences provinciales, on s’entoure de cours, de jardins et d’installations thermales… Comme aux IIe siècle et au IIIe siècles apjc dans la Villa Damblain dans les Vosges…

… Comme au IVe siècle apjc dans la demeure de Saint-Pierre de Vence, ou encore dans la villa d’Embourie en Charente, entre le Ier et le IVe siècle apjc. Ces spacieuses résidences gallo-romaines affichent un espace de vie au cadre raffiné et un goût très affirmé pour le confort…

D’après la Villa de Damblain et sa vaste salle de bain dallée, IIe-IIIe siècle apjc, Vosges ; et les thermes de la villa de Jonsac, IVe siècle apjc, Charente ; France, Gaule Romaine. (Marsailly/Blogostelle)

L’art de la fresque magnifie la villa d’Embourie
Le propriétaire de la villa d’Embourie, en Charente, n’hésite Pas à s’offrir plus de 400 mètres carrés de fresques pour décorer sa demeure. Des artistes peintres commencent cet ouvrage d’art au Ier siècle apjc…

D'après un motif d'amphore, fresque, villa d'Embourie, Ier-IVe siècle apjc, Gaule romaine, Charente, France. (Marsailly/Blogostelle.)  D'après des motifs de fresque, villa d'Embourie, Ier-IVe siècle apjc, Gaule romaine, Charente, France. (Marsailly-Blogostelle.)

D’après des éléments de décor à la fresque : amphore, motif floral, masques, Villa d’Embourie, Ier-IVe siècle apjc, Charente, France,  Gaule Romaine. (Marsailly/Blogostelle)

… Mais la majorité des fresques de la Villa d’Embourie sont composées au cours du IVe siècle apjc. Les scènes de chasse et les motifs de masques sont des thèmes particulièrement prisés sur les quatorze ensembles de fresques conservés…

VILLA ET VUE SUR MER À PLASSAC, EN AQUITAINE

On occupe et on exploite le domaine agricole de la villa de Plassac du Ier siècle apjc au début du Ve siècle apjc… Sa décoration raffinée comprend des pavements de mosaïques colorés réalisés par les artistes de l’école d’Aquitaine… 

D'après un enduit peint, Villa de Plassac, Ier-IVe siècle apjc, Gaule Romaine, Gironde, France. (Marsailly/Blogostelle.)

D’après des éléments de décor d’enduit peint, décors de la Villa de Plassac, Ier – début du Ve siècle apjc, Gaule Romaine, Gironde, France. (Marsailly/Blogostelle.)

Une luxueuse résidence plusieurs fois remaniée
Les vestiges conservés du domaine de Plassac se déploient sur une surface de 3000 mètres carrés. Murs, systèmes de chauffage, installations thermales et mosaïques composent la partie résidentielle…

La demeure recèle aussi des fresques, des céramiques, des objets de cultes, des pièces de monnaies… On construit la première villa de Plassac entre 20 et 40 apjc, avant de remanier les lieux vers 100 -120 apjc. On entreprend une troisième période d’aménagements entre la fin de IVe siècle apjc et le début Ve siècle apjc.

La résidence connaît son apogée au IIe siècle apjc… Venu d’Italie, le premier propriétaire, Blattius, donne son nom à la villa… De Blattiacum, domaine de Blattius, on passe à Blacciacum, au début du VIIe siècle apjc et à Plassac au Moyen Age…

D'après un pavement, Villa de Plassac, Ier-IVe siècle apjc, Gaule Romaine, Gironde, France. (Marsailly/Blogostelle.)   D'après la façade, maquette, Villa de Plassac, Ier-IVe siècle apjc, Gaule Romaine, Gironde, France. (Marsailly/Blogostelle.)

D’après un pavement de mosaïque, et le fronton (maquette) de la villa de Plassac, Ier – début du Ve siècle apjc, Gironde, France, Gaule Romaine. (Marsailly/Blogostelle)

Une façade monumentale sur l’estuaire
Au Ier siècle apjc, les maîtres d’oeuvre réalisent une prouesse technique pour construire la première villa de Plassac. Les architectes n’hésitent pas à modifier le terrain, à l’aplanir, et à créer une terrasse artificielle pour asseoir les structures de la maison.

Pour le plan, les architectes s’inspirent des palais maritimes italiens, réputés pour leurs peintures dont les motifs et les thèmes s’inspirent des modèles de Pompéi… La façade de la demeure domine les rivages de l’estuaire et arbore un vaste hémicycle central encadré de chaque côté par des édifices, disparus du côté Sud.

D'après les vestiges de la Villa de Plassac, Ier-IVe siècle apjc, Gaule Romaine, Gironde, France. (Marsailly/Blogostelle.)  D'après la Villa de Plassac, Ier-IVe siècle apjc, Gaule Romaine, Gironde, France. (Marsailly/Blogostelle.)

D’après les vestiges de la Villa de Plassac, Ier – IVe siècle apjc, Gironde, France, Gaule Romaine. (Marsailly/Blogostelle)

Cette riche résidence maritime surplombe l’estuaire de la Gironde et s’intègre harmonieusement dans le paysage naturel…

Les vastes espaces intérieurs de la villa de Plassac
Au centre de l’hémicycle de la villa de Plassac, on aménage une grande pièce d’apparat, la salle à manger. Elle mesure environ 70 mètres carrés. À l’arrière, on organise des galeries et des cours, et on installe des appartements.

Pour soutenir les galeries qui bordent la cour, on élève des colonnes en calcaire d’environ 4 mètres de hauteur, ornées de bases attiques et de chapiteaux de style dorique composite.

On peut rejoindre, plus bas, la terrasse artificielle grâce à un escalier de pierre qui dessert trois salles en enfilade. La première pièce est pourvue d’une cheminée. Pour décorer la première villa de Plassac, on fait appel à des artistes peintres qui recréent des décors de style pompéiens, à fond rouge ou à fond noir…

D’après les installations thermales de la Villa de Plassac, Ier - IVe siècle apjc, Gaule Romaine, Gironde, France. (Marsailly/Blogostelle)

D’après les installations thermales de la Villa de Plassac, Ier – IVe siècle apjc, Gironde, France, Gaule Romaine. (Marsailly/Blogostelle)

Voir aussi l’article La Dolce Vita en Gaule Romaine

De l’importance du paysage et des jardins
À Plassac, on s’inspire ensuite du palais impérial du Palatin, à Rome… Au IIe siècle apjc, dans les années 100-120 apjc, on remanie la demeure pour reconstruire à partir des murs existants une nouvelle villa, ouverte là encore sur le paysage…

Une grande salle à manger qui s’apparente à un belvédère s’intègre au centre de la façade ouverte sur l’estuaire. Les pièces d’habitation et de réception se déploient maintenant autour d’une galerie…

La galerie de la villa entoure un espace divisé en deux parties : d’un côté un jardin et de l’autre la cour qui permet d’accéder au belvédère. Le plan de cette nouvelle résidence s’inspire du palais impérial romain du Palatin…

D'après un décor, mosaïque, Villa de Plassac, Ier-IVe siècle apjc, Gaule Romaine, Gironde, France. (Marsailly/Blogostelle.)

D’après un fragment de mosaïque, villa de Plassac, Ier – début du Ve siècle apjc, Gironde, France, Gaule Romaine. (Marsailly/Blogostelle)

Espaces ouverts sur l’extérieur et verdure
D’Ouest en Est, on dispose sur un même axe d’alignement une salle à manger et des patios intérieurs à péristyles qui donnent accès aux espaces privés et fermés de la maison.

Du côté de l’aile Nord, on aménage une grande salle de réception magnifiée par un pavement de mosaïque noir et blanc. Cette pièce de prestige et sa façade monumentale à portique ouvrent sur un étroit bassin de 51 mètres de long…

… avant de déboucher dans un jardin qui fait office de terrasse, orienté vers le rivage… La conception de la villa de Plassac du IIe siècle apjc marie des cours intérieures et des espaces ouverts sur l’extérieur…

D'après une mosaïque, détail, Villa de Plassac, Ier-IVe siècle apjc, Gaule Romaine, Gironde, France. (Marsailly/Blogostelle.)

D’après une mosaïque, détail, Villa de Plassac,  Ier-IVe siècle apjc, Gironde, France, Gaule Romaine. (Marsailly/Blogostelle)

Derniers travaux pour la villa de Plassac
Une ultime série de travaux transforme la villa de Plassac entre la fin du IVe siècle et le début du Ve siècle apjc… Les nouveaux propriétaires choisissent d’installer leurs appartements côté Est.

Ils font aménager un espace thermal, différentes pièces dont une salle de réception. Côté Nord, on implante des pièces de stockage… Au fil de ses remaniements, la somptueuse villa de Plassac concentre un art de vivre à la romaine, toujours ouvert sur le paysage et la mer…

La villa de Plassac en 3D, vidéo via You Tube. Source le site de Plassac (plassac.gironde.fr)

Bloc-notes +  2017 les archéologues mettent au jour des vestiges de la cité antique d’Uzès (Gard, France)  : Ucetia, dont deux magnifiques mosaïques… Inrap Découverte de l’Uzès antique : pour la première fois, les archéologues explorent la ville romaine d’Ucetia :  inrap.fr/decouverte-de-l-uzes-antique-12568 Et aussi Vidéo Inrap (www.) inrap.fr/quand-uzes-s-appelait-ucetia-12625

En dehors des villas et des villages, des lieux sacrés parsèment aussi les campagnes de la Gaule… Des fanas, souvent fondés sur d’anciens sites celtiques, accueillent les fidèles… Parfois, les espaces dédiés au culte sont monumentaux et regroupent temples, thermes, boutiques et théâtres… De nombreux pèlerins se rendent dans les sanctuaires, vastes ou modestes, pour déposer des ex-votos…

Article suivant  Cultes et sanctuaires en Gaule Romaine (1)

Sommaire Gaule-Romaine et Haut Moyen Âge

Consulter La liste complète des articles en ligne

Consulter Le sommaire du BLOG

Commenter ?

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s