D'après Eve, art roman, image de une, Autun.(Marsailly/Blogostelle)
ART ROMAN-GOTHIQUE

Arts Roman et Gothique, introduction à l’Art du Moyen Âge…

L’incroyable créativité de l’art médiéval…

Trois civilisations, occidentale et chrétienne, orientale et byzantine, arabe et musulmane, se côtoient et se croisent tout au long du Moyen Âge. En France, entre les XIe et XVe siècle apjc, de la vivante spontanéité de l’art roman aux lignes pures et lumineuses de l’art gothique, le monde médiéval nous invite à l’élévation… C’est le temps des cathédrales…

Par Maryse Marsailly (@blogostelle)

– Dernière mise à jour août 2017 –

D'après des statues-colonnes, un roi et une reine, dits aussi Salomon et la reine de Saba, vers 1180 apjc, début de l'art Gothique, France. (Marsailly/Blogostelle)
D’après des statues-colonnes, un roi et une reine, dits aussi Salomon et la reine de Saba, vers 1180 apjc, début de l’art Gothique, France. (Marsailly/Blogostelle)

Architecture, sculpture, orfèvrerie, ivoire, glyptique, émaux, calligraphies et enluminures pour les manuscrits, les artistes médiévaux européens travaillent différents matériaux pour réaliser des chefs-d’œuvre originaux et somptueux…

Bloc-notes + Des romans? Le Passeur de Lumière, Bernard Tirtiaux (l’histoire de Nivard de Chassepierre, maître-verrier) Les piliers de la Terre, Ken Follett (XIIe siècle, Angleterre) ; La Cathédrale de la mer, Ildefonso Falcones (XIVe siècle, Barcelone). La vie au Moyen-âge ? le dossier de l’Inrap : inrap.fr/magazine/Idees-recues-sur-le-Moyen-Age/Accueil#.WBxfVIWcGAs

Bloc-notes + Un auteur du Ve siècle apjc ? Saint Augustin, docteur de l’Eglise (354-430 apjc), philosophe et théologien chrétien, auteur de La Cité de Dieu.

D’après La Cité de Dieu, Saint Augustin, publication de 1483 apjc, Venise ; et  un portrait de Saint Augustin, par Sandro Botticelli, 1480 apjc, Renaissance italienne. (Marsailly/Blogostelle)

Le Moyen Âge va perdurer mille ans…
L’époque médiévale débute quand l’unité de la civilisation antique méditerranéenne se dissout. À partir du IVe siècle apjc, un monde chrétien se développe en Occident. L’empire romain ne résiste pas aux Grandes Invasions germaniques (dites Barbares) du Ve siècle apjc, qui inaugurent la longue période du Moyen Âge qui s’épanouit durant mille ans…

D'après la cathédrale d'Amiens, portail, 1270 apjc, art Gothique, France. (Marsailly/Blogostelle)
D’après la cathédrale d’Amiens, portail, 1270 apjc, art Gothique, France. (Marsailly/Blogostelle)

À l’origine, comme les temples grecs ou égyptiens,  les églises et cathédrales médiévales sont très colorées... Les éléments d’architecture et les sculptures sont peints… Des reconstitutions en lumières permettent d’en apprécier le spectacle grandiose… Ci-dessus la cathédrale d’Amiens, élevée en 1270 apjc.

Chronologie générale  Le Moyen Âge

LE HAUT MOYEN ÂGE, LES ARTS MÉROVINGIENS ET CAROLINGIENS

De Clovis à Charlemagne
Le roi franc Clovis (fin Ve- début VIe siècle) embrasse la religion catholique et se fait baptiser à Reims, vers 495 apjc selon Grégoire de Tours. Le souverain permet ainsi à la dynastie mérovingienne (VIe siècle-VIIe siècle apjc) d’étendre son hégémonie en Gaule…

Puis Pépin le Bref, le père de Charlemagne, s’empare du pouvoir en 751 apjc et inaugure la dynastie carolingienne… Par la suite, le roi carolingien Charlemagne, sacré empereur en 800 apjc, fonde l’Empire d’Occident…

D’après le Baptême de Clovis, roi des Francs, sacré au Ve siècle apjc, enluminure médiévale, Grandes Chroniques de France, 1350 apjc ; la statue de Charlemagne, bronze (dorure à l’origine), inspirée des modèles antiques romains, IXe siècle apjc, art Carolingien ; et la voûte de la Chapelle Palatine, mosaïque, 792-805 apjc, Aix la Chapelle, règne de Charlemagne, Art Carolingien. (Marsailly/Blogostelle)

De l’art mérovingien à l’art carolingien
L’art mérovingien se distingue par ses créations en cloisonné et par des jeux graphiques et des figures qui rappellent l’esprit et le style celtique… L’art carolingien réinterprète le vocabulaire et les canons du monde gréco-romain antique, et l’on parle de renaissance carolingienne…

Les fresques, les mosaïques, la statuaire et l’architecture reflètent, comme à Aix-la-Chapelle, la magnificence impériale et la foi chrétienne. Au cours de ces périodes, les architectes bâtissent des églises et les artistes créent des objets d’art, des chefs- d’oeuvre d’orfèvrerie, des psautiers, des reliquaires…

D’après une fibule de la reine Arégonde, grenats et or, cloisonné, vers 570 apjc ; et la ceinture-bijou de la reine Arégonde, argent, grenat, nielle, or, filigrane, verre bleu, VIe siècle ; art Mérovingien. Saint Jean et l’aigle, Le Livre doré de Lorsch, évangéliaire (livre liturgique), école du palais de Charlemagne, 778-820 apjc ; et le psautier de Dagulf, (recueil de psaumes), école du palais de Charlemagne, entre 783 et 795 apjc, David rédige et chante les psaumes, saint Jérôme les corrige ; Art Carolingien. (Marsailly/Blogostelle)

À la fin du IXe siècle apjc, l’empire fondé par Charlemagne se morcelle et se fragilise… En 962 apjc, Otton le Grand veut ressusciter l’idée impériale et fonde le Saint Empire romain germanique, où les arts, pendant longtemps, vont continuer à s’inspirer de l’héritage carolingien…

LES ARTISTES ROMANS SCULPTENT DES LIVRES DE PIERRE

L’art Roman naît au cours des Xe-XIe siècle apjc en Occident. Selon les régions, on le rencontre encore au XIIe siècle apjc. Riche en expériences novatrices, cette période s’affranchie de l’héritage carolingien et déploie une formidable créativité artistique…
D'après La Tentation d'Ève, signée Gislebertus, cathédrale d'Autun (à l'origine), 1120-1130 apjc, art Roman, Bourgogne, France. (Marsailly/Blogostelle)
D’après La Tentation d’Ève, signée Gislebertus, cathédrale d’Autun (à l’origine), 1120-1130 apjc, art Roman, Bourgogne, France. (Marsailly/Blogostelle)

Du monde profane au monde divin…
Dès l’époque romane, aux XIe et XIIe siècle apjc, les architectes médiévaux innovent pour élever leurs églises et leurs cathédrales… Ces monuments s’apparentent à des livres de pierre, dont le vocabulaire iconographique guide les fidèles du monde profane au monde sacré…

Les constructeurs de l’art Roman adaptent le couvrement en charpente ou bien la voûte de pierres appareillées à divers modèles de plan… Sculpteurs, peintres et orfèvres élaborent de nouvelles techniques et un nouveau style, dont l’unité profonde s’exprime sous des formes très diverses.

Des petits détails inédits ou originaux
Les architectes et les maîtres d’œuvre de l’art Roman réinventent alors la sculpture monumentale. Ils s’inspirent parfois de l’art byzantin, de l’art musulman, ou bien encore ils renouent avec quelques souvenirs celtiques…

D’après les mosaïques de la cathédrale Saint Marc, Christ, Anges et Démons, XIIe apjc, période médiévale, Venise ; et la Fuite en Égypte, Saulieu, art Roman, XIIe siècle, Bourgogne, France. (Marsailly/Blogostelle)

Les artistes puisent leur inspiration dans le monde biblique, mais aussi dans les anecdotes de la vie quotidienne, dans les contes ou les fables… Ils semblent prendre plaisir à vivifier leurs compositions grâce à des petits détails inédits et originaux, qui parfois ne manquent pas d’humour…

Simplicité, spontanéité et clarté du récit
Dans le domaine de la sculpture plus particulièrement, mais aussi dans celui de la peinture ou pour les objets d’art, les artistes romans cultivent l’art de la stylisation. Ils créent une interprétation décorative de la ligne et du volume, et contraignent les œuvres à s’inscrire dans une forme…

… Le tout, dans un esprit de simplicité, de spontanéité et de clarté qui vise à exprimer l’essentiel… C’est pourquoi l’art roman semble au premier abord empreint d’une aura de naïveté… Les sculptures et les peintures racontent une histoire…

D’après un chapiteau en marbre, Daniel et les Lions, XIe siècle apjc ; et La chute de Simon le Mage, détail sculpté de la cathédrale d’Autun, XIIe siècle apjc ;  art Roman, France. (Marsailly/Blogostelle)

L’art roman cherche aussi à enseigner…
Les peintures à la fresque comme les décors sculptés participent à l’esprit didactique qui imprègne les édifices romans… À une époque ou très peu de gens savent lire, l’art Roman vise aussi à enseigner, à expliquer et à donner de la connaissance… Selon Marie-Madeleine Davy, la symbolique et la mystique romane se rattachent au Livre Sacré (la Bible), au Livre de la Nature et au Livre du Cœur

Les chefs-d’œuvre de l’émail champlevé
Aux XIe et XIIe siècle apjc, l’Occident est morcelé politiquement et géographiquement, dans un monde féodal où le pouvoir est aux mains des seigneurs territoriaux.

Cette diversité se retrouve dans l’expression artistique, qui se distingue par ses nombreuses particularités régionales. Parmi les créations originales de l’Art Roman, figurent les chefs-d’œuvre de l’émaillerie champlevée, élaborés notamment à Conques ou à Limoges…

D’après un médaillon de Conques, cuivre doré et émail champlevé, 1107-1119 apjc, Aveyron ; art Roman, France. (Marsailly/Blogostelle)
D’après un médaillon de Conques, cuivre doré et émail champlevé, 1107-1119 apjc, Aveyron ; art Roman, France. (Marsailly/Blogostelle)

Le thème comme l’interprétation de l’animal fantastique du médaillon de Conques évoque des réminiscences de la tradition artistique celtique…

Bloc-notes + Un romancier du XIIe siècle? Chrétien de Troyes (1135-1181/1191, France), poète et premier auteur de romans de chevalerie, inspirés des légendes celtiques. Ces œuvres évoquent le roi Arthur, Lancelot, les chevaliers de la Table Ronde, la quête du Graal, l’amour courtois…

… Un moine célèbre? Bernard de Clairvaux (1090-1153), fondateur de l’ordre cistercien et de l’abbaye de Clairvaux. Une sainte? Hildegarde de Bingen (1098 – 1179 apjc), abbesse, femme de lettres et mystique allemande du XIIᵉ siècle, qui publie Le Scivias (Sache les voies ou Livre des visions, 1151 apjc), Livre des œuvres divines ( Liber Divinorum Operum, 1174 apjc).

L’ORDRE CISTERCIEN, UN ART DE L’ÉPURE

Saint Robert de Molesmes fonde l’Ordre Cistercien en 1098 apjc, à Cîteaux, dans le but de revenir aux fondements de la règle bénédictine, qui avait été écrite au VIe siècle apjc par Saint Benoît…

D'après Bernard de Clairvaux, vitrail, vers 1450 apjc, et un détail du manuscrit de La Légende Dorée, vers 1267-1276 apjc, art Gothique. (Marsailly/Blogostelle)
D’après Bernard de Clairvaux, vitrail, vers 1450 apjc, et un détail du manuscrit de La Légende Dorée, vers 1267-1276 apjc, Art Gothique. (Marsailly/Blogostelle)

La Légende Dorée est un ouvrage de Jacques de Voragine (dominicain, archevêque de Gênes), écrit entre 1261 et 1266 apjc. L’auteur latin raconte les récits légendaires de la vie des saintes et des saints chrétiens…

Le célèbre Saint Bernard
En 1112 apjc, le futur Saint Bernard rejoint Cîteaux à l’âge de 23 ans pour devenir moine. Issu d’une famille aristocratique bourguignonne, Bernard aspire à une vie sobre et monastique… L’Ordre Cistercien refuse la surenchère décorative, réservée à l’éducation des profanes. La présence de peintures ou de sculptures favorise la distraction… et donc détourne le moine de ses réflexions spirituelles…

D’après l’abbaye de Clairvaux, fondée en 1115 par Saint Bernard, Champagne, France ; et Saint Bernard de Clairvaux qui reçoit le Lait de la Vierge, scène légendaire, XIIe siècle apjc ; ordre cistercien, époque Romane. (Marsailly/Blogostelle)

Clairvaux, troisième fille de Cîteaux
Charismatique, le moine Bernard emmène plus de 30 compagnons et, grâce à lui, la communauté de Cîteaux prend son essor… On fonde alors quatre nouvelles abbayes, dites filles de Cîteaux...

Puis, en 1115 apjc, Bernard créé la troisième fille de Cîteaux, l’abbaye de Clairvaux, d’où son nom de Bernard de Clairvaux. La communauté de Clairvaux essaime à son tour et implante les trois abbayes de Trois-Fontaines, en 1115 apjc, de Fontenay, en 1118 apjc, et de Foigny, 1121 apjc…

D’après l’abbaye de Fontenay, déambulatoire et vue intérieure, 1147 apjc, Bourgogne, France, XIIe siècle, ordre cistercien, époque Romane. (Marsailly/Blogostelle)

L’âme cistercienne…

Saint Bernard fonde l’abbaye de Fontenay
Très prolifique, la lignée de Clairvaux va installer 341 abbayes à l’époque de la disparition de Saint Bernard… L’abbaye de Fontenay est à ce jour la seule institution fondée par Saint Bernard qui soit intacte. C’est là le témoignage unique de la vie monastique cistercienne, dans un univers architectural qui se distingue par sa pureté et par sa sobriété, un lieu propice à la méditation spirituelle…

LES VISIONS MYSTIQUES DE L’ABBESSE HILDEGARDE DE BINGEN

À une époque où très peu de femmes savent lire et écrire, l’abbesse et poétesse allemande Hildegarde de Bingen rédige des traités de science naturelle et de théologie, compose des poèmes et des chants, et relate dans ses écrits ses visions mystiques…

D'après la Vision de L'Univers-Œuf Cosmique, le Scivias (manuscrit du Rupertsberg), 1151 apjc, Hildegarde de Bingen. (Marsailly/Blogostelle)
D’après la Vision de L’Univers-Œuf Cosmique, le Scivias (manuscrit du Rupertsberg) 1151 apjc, Hildegarde de Bingen. (Marsailly/Blogostelle)

Hildegarde de Bingen n’hésite pas non plus à se mêler de la vie politique et diplomatique de son temps. Elle confie même à Saint Bernard les visions qui l’illuminent depuis son plus jeune âge…

Livre des Œuvres divines, citation : Je suis l’Amour, clarté du Dieu vivant. Je fus aux côtés de la Sagesse quand elle accomplit son œuvre. L’humilité qui plonge ses racines dans la fontaine de vie m’a assistée et la paix l’accompagne. Par la clarté que je suis, naît, telle la foudre, la lumière vivante des anges bienheureux, elle ne peut que resplendir, car il n’est point de lumière sans rayonnement. C’est moi qui ai écrit l’homme

En moi, en mon ombre, il a trouvé ses racines : L’eau recèle toujours l’ombre des objets. Je suis la fontaine de vie, en moi, telle une ombre, j’ai enfermé toutes les créatures et cette ombre a servi de modèle à la création de l’homme par le feu et l’eau… C’est que je suis à la fois le feu et l’eau, l’eau qui est vie.

D’après l’Être Humain au centre de l'Univers, Livre des Œuvres Divines (Liber Divinorum Operum), 1174 apjc, Hildegarde de Bingen. (Marsailly/Blogostelle)
D’après l’Être Humain au centre de l’Univers, Livre des Œuvres Divines (Liber Divinorum Operum), 1174 apjc, Hildegarde de Bingen. (Marsailly/Blogostelle)

Ô homme, tu as en toi le Ciel et la Terre, tu peux faire de ce monde un Ciel sur terre, explique  sainte Hildegarde…

L’Être Humain et l’Univers
Hildegarde de Bingen partage sa vision de l’Être Humain, au cœur d’un monde spirituel où règnent le Fils-Verbe, le Père-Tout et le Souffle-Lumière du Saint Esprit… Le Livre des Œuvres divines, orné de miniatures, évoque l’Être Humain et l’Univers, le microcosme et le macrocosme

Dans la rotondité de la tête humaine, c’est la rotondité du firmament que l’on retrouve. Les dimensions justes et rigoureuses du firmament correspondent aux mêmes dimensions de la tête de l’homme... écrit la poétesse.

« Dieu a formé l’être humain d’après la structure de l’univers » 
Selon Hildegarde de Bingen, toutes les créatures de Dieu s’intègrent Cosmos. Et si toute faute offense la divinité, elle a aussi des conséquences dans le Cosmos…. « Juste comme un artiste, ayant ses moules avec lesquels il fait ses vases, Dieu a créé, formé l’être humain d’après la structure de l’univers, d’après l’ensemble du cosmos »

D’après l’Étude des proportions du corps humain selon Vitruve, par Léonard de Vinci, vers 1492, XVe siècle apjc, Venise, Italie. (Marsailly/Blogostelle)
Comparaison. D’après l’Étude des proportions du corps humain selon Vitruve, par Léonard de Vinci, vers 1492, XVe siècle apjc, Venise, Italie. (Marsailly/Blogostelle)

Dante pour la Divine Comédie comme plus tard Léonard de Vinci pour son Homme de Vitruve se sont peut-être inspiré de la conception holistique (globale) de l’Être Humain dans la Trinité et dans l’Univers, selon les visions d’Hildegarde…

Les 4 éléments dispensateurs de vie… le feu, l’air, l’eau et la terre
… Citation. Dans le cosmos toutes choses sont interdépendantes, de sorte que le moindre de nos faits et gestes a des répercussions jusqu’aux frontières même de l’univers. La nature de ces répercussions dépend évidemment des actes eux-mêmes… :

… s’ils sont positifs, ils agissent dans le sens de la régénération de la vie. S’ils sont négatifs dans le sens de sa destruction. L’énergie de nos actes se répand dans l’univers tout entier et l’univers, en retour, renvoie cette énergie vers la terre et jusqu’en chaque créature…

D'après le Cycle de la Vie, IVe vision, Le Livre des Œuvres Divines (Liber Divinorum Operum, 1174 apjc),  Hildegarde de Bingen, XIIe siècle apjc. (Marsailly/Blogostelle)
D’après le Cycle de la Vie, IVe vision, Le Livre des Œuvres Divines (Liber Divinorum Operum, 1174 apjc),  Hildegarde de Bingen, XIIe siècle apjc. (Marsailly/Blogostelle)

Hildegarde de Bingen évoque l’Organisation de l’Univers, les Saisons, le cycle de la Vie, l’Être Humain et son Labeur…

…. C’est ainsi qu’il y aura une époque où l’humanité aura infligé à la nature des blessures tellement atroces que, pour se guérir, elle se verra contrainte de déclencher des catastrophes. Les êtres humains, par leur comportement ignominieux, auront entièrement perturbé le fonctionnement des quatre éléments dispensateurs de vie, à savoir le feu, l’air, l’eau et la terre… (citation selon Wighard Strehlow, La guérison du corps et de l’esprit selon Hildegarde de Bingen, St Jean de Braye, Editions Dangles, 2002.)

Hildegarde de Bingen fonde des monastères…
Née dans une famille noble à Bermersheim, en Hesse, où ses ancêtres étaient barons, Hildegarde est confiée, à huit ans, aux bénédictines de Disibodenberg. Elle prend le voile des moniales à l’âge de quinze ans…

À trente-huit ans, la moniale est élue abbesse, en 1136 apjc, et succède à la mère supérieure du monastère bénédictin. Elle fonde ensuite, entre 1147 et 1150 apjc, un nouveau monastère à Rupertsberg où elle installe sa communauté… avant de d’en créer un autre à Eibingen, près de Rüdesheim vers 1165 apjc.

D’après une image du Scivias, 1151 apjc, Hildegarde de Bingen, abbesse inspirée ; Sainte Hildegarde qui bénit ses nonnes, manuscrit, XIIIe siècle apjc ; et un portrait de l’abbesse Hildegarde de Bingen, mystique allemande du XIIe siècle. (Marsailly/Blogostelle)

Hildegarde étudie les vertus curatives des plantes…
Roi, empereur, haut dignitaire, évêque ou encore le pape lui-même sollicitent les avis éclairés de Hildegarde de Bingen. D’ailleurs, l’abbesse entretient une abondante correspondance et nous a laissé plus de trois cents lettres…

La moniale étudie les vertus curatives des plantes et propose des remèdes naturels. Elle s‘intéresse aussi aux arbres, aux pierres et aux animaux. Ainsi, Hildegarde rédige des traités sur l’histoire naturelle et sur l’usage médical des plantes…

Des poèmes, des homélies, des chants…
Hildegarde de Bingen compose encore des textes, des poèmes, des homélies, des chants… Dans le domaine de la musique, la poétesse cultive l’art du chant monodique (à une seule voix), mais elle se concentre particulièrement sur les nuances et le travail de la voix féminine…

D’après les visions des Neuf Chœurs des Anges et la Trinité, le Scivias, (manuscrit Rupertsberg), 1151 apjc, Hildegarde de Bingen, XIIe siècle apjc. (Marsailly/Blogostelle)

L’âme est symphonie et elle symphonise tout…
Quand Hildegarde écrit ses chants, la moniale se démarque du plain-chant traditionnel, une sorte de récitation du chant monodique religieux. Pour Hildegarde, la musique fait vibrer l’âme humaine : L’âme est symphonie et elle symphonise tout…

Les Lumières d’Hildegarde…
Citation : 
Je n’entends pas les paroles comme des sons que forme la bouche humaine, mais comme une flamme étincelante ou comme un nuage qui glisse sur un ciel pur… j’aperçois de temps en temps, dans cette lumière (lumen), une autre lumière (lux) qui m’est nommée la lumière vivante… lorsque je la contemple, je perds le souvenir de toute tristesse et de toute douleur ; alors, j’ai la candeur d’un enfant… Hildegarde de Bingen.

D’après deux enluminures et Visions Mystique du Scivias, 1151 apjc ; et La Figure Merveilleuse, vision de l’Énergie Suprême,  Le Livre des Œuvres Divines, 1174 apjc, Hildegarde de Bingen, XIIe siècle apjc. (Marsailly/Blogostelle)

Hildegarde de Bingen, la Sibylle du Rhin
Hildegarde de Bingen se consacre surtout à son ouvrage mystique, à ses visions, à la voix qui lui révèle sa voie, celle d’écrire… On la surnomme la Sibylle (prophétesse) du Rhin… Peu après 1150 apjc, elle regroupe ses poèmes sous le titre de Symphonia armonie celestium revelationum.

L’œuvre de l’abbesse comporte plusieurs opus… comme le Scivias, dans lequel Hildegarde raconte ses visions, publié et illustré en 1151 apjc… le Livre des Mérites de la Vie (1163 apjc), ou encore le Livre des Œuvres Divines (Liber Divinorum Operum, 1174 apjc) …

D’après La Fin des Temps (vices enchaînés, Christ, Antéchrist…), Le Livre des Mérites de la Vie, 1163 apjc ; et une évocation de l’Apocalypse et de la Jérusalem Céleste, Le Livre des œuvres Divines, 1174 apjc,  Hildegarde de Bingen. (Marsailly/Blogostelle)

L’écriture et l’interprétation de ses Visions, sa réflexion théologique personnelle amènera… bien des siècles plus tard… le Pape Benoît XVI à proclamer Hildegarde de Bingen docteur de l’Église (le l7 octobre 2012).

Lire la suite  Arts Roman et Gothique, introduction à l’Art du Moyen Âge… (part II)

D’après la cathédrale d’Amiens et ses sculpures, 1270 apjc, France, art Gothique. (Marsailly/Blogostelle)

Bloc-notes + Moyen-âge : le dossier de l’Inrap : inrap.fr/magazine/Idees-recues-sur-le-Moyen-Age/Accueil#.WBxfVIWcGAs  Et Limousin Médiéval : Patrimoine Limousin, terre d’histoire (www.) limousin-medieval.com/

Consulter Le sommaire l’art au Moyen Âge

Consulter Le sommaire du BLOG

Commenter ?

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s