D'après l'art au XVIIIe siècle, du Rocaille au Néoclassique. (Marsailly/Blogostelle)
XVIIIe SIÈCLE

L’art au XVIIIe siècle, du Rocaille au courant Néoclassique, les artistes illustrent leur temps

Histoire de l'art. Au XVIIIe siècle, siècle des Lumières, l’art, la langue et les pensées venues de France se diffusent en Europe, où l’économie connaît un nouvel essor. En France, sous Louis XIV, Louis XV et Louis XVI, les styles artistiques évoluent du Rocaille au Néoclassique...  La reine Marie-Antoinette, qui aime les arts, favorise les commandes… Peinture, sculpture, art mobilier, décors, les artistes néoclassiques, sous le règne de Louis XVI, s’inspirent des modèles antiques et de la culture gréco-romaine...

D'après une argenterie, style Rocaille, ouverture. (Marsailly/Blogostelle)
XVIIIe SIÈCLE

L’art au XVIIIe siècle, le style Louis XV propage l’excellence

Histoire de l'art. L’art au XVIIIe siècle : le style français Rocaille s'épanouit sous le règne de Louis XV. Les artistes français se gardent néanmoins des emportements excessifs du rococo. Et, au cours du XVIIIe siècle, le style français essaime dans les cours européennes. Par ailleurs, à cette époque, le goût pour le portrait se développe, dont la palette s’étend du portrait aristocratique au portrait de société…

D'après François Boucher, période Rocaille, ouverture. (Marsailly/Blogostelle)
XVIIIe SIÈCLE

L’art au XVIIIe siècle, le style Rocaille sous Louis XV magnifie la vie de Cour

Histoire de l'art. L’art au XVIIIe siècle : le style Rocaille, sous Louis XV, se distingue par le jeu de ses courbes et par des lignes complexes savamment orchestrées. Et, dans les arts comme dans la littérature, on célèbre la beauté et l’Amour... Le peintre François Boucher apparaît comme la figure de proue de cet élan artistique Rocaille, qui inspire les beaux-arts comme les arts décoratifs... Morceaux choisis...

D'après l'art Rocaille, ouverture, XVIIIe siècle. (Marsailly/Blogostelle)
XVIIIe SIÈCLE

L’art au XVIIIe siècle, les raffinements du style Rocaille

Histoire de l'art : le style Rocaille. En France, au XVIIIe siècle, l’aristocratie se partage entre la vie à la Cour de Versailles et la vie en ville, à Paris. Les privilégiés les plus fortunés s’adonnent aux plaisirs d’un confort et d’un art de vivre luxueux. Les décors des demeures et des objets d’art atteignent alors un degré de raffinement inégalé… Morceaux choisis...

D'après Soleil levant, Monet. (Marsailly/Blogostelle)
Le Top 10

Blogostelle : vœux 2019 et le TOP 10 des internautes

Un grand MERCI aux visiteurs de ce blog, à qui nous souhaitons une lumineuse année, personnelle et collective, riche en partages et en découvertes... Blogostelle poursuit son aventure en 2019. Nous continuerons donc à butiner parmi les histoires des arts, des artistes et des mythologies sacrées, au fil du temps et des lieux...  En ce début d’année, vive le Soleil, qui apporte sa lumière universelle, sa chaleur et la vie à notre petite planète bleue...

D'après François d'Assise, Bobin, ouverture. (Marsailly/Blogostelle)
PAUSE LECTURE

Saint François d’Assise : “L’attention humble aux humbles”

PAUSE LECTURE. Dans son roman, Le Très-Bas, Christian Bobin nous conte la vie de François d'Assise, fondateur de l’ordre des frères Mineurs dits franciscains. Par la grâce de ses mots joyeux et de ses descriptions imagées, l’auteur met en lumière l’amour de soi, la douceur de vivre et le chant qui habite le Poverello, pour qui c’est toute la Terre qui est sainte... Au fil de ces pages romanesques, l’âme est de la famille des oiseaux...

D'après la déesse Isis universelle, ouverture. (Marsailly/Blogostelle)
Histoire du sacré

Le Sacré en Égypte ancienne, la déesse Isis aux Dix mille noms (deuxième partie)

Histoire du Sacré. La grande déesse Isis, reine de Philae, "adorée dans le Ciel", est également honorée à Dendéra où sa vénération se fond à celle d'Hathor. Son culte se propage dans le monde gréco-romain où elle acquiert une dimension universelle... Plutarque évoque la déesse Isis "Qui a dix mille noms". Et le nom hébreu d’Ève, "la vivante", rappelle l’essence de la déesse Isis, mère du Vivant et "Maîtresse des étoiles"…

D'après un texte sumérien, Mésopotamie, ouverture. (Marsailly/Blogostelle)
ORIENT ANCIEN

Des peuples néolithiques du Levant… au génie de Sumer (deuxième partie)

Histoire de l'art. Mésopotamie : céramique, architecture, écriture... Sur le plateau iranien, on fonde la cité de Suse et sa nécropole à la fin du cinquième millénaire avjc. Au IVe millénaire avjc, les artistes de Samarra et de Halaf, en Mésopotamie, créent des modèles originaux de céramiques. On construit des temples à Obeid et à Eridu... Puis, à la fin du IVe millénaire avjc, l'écriture naît à Sumer... Avec l'invention de l'écriture, on inaugure la période historique...

Le dessinateur Fredlobo Lopez, ouverture, Vie d'artiste. Courtesy pour Blogostelle.
VIES D'ARTISTES

Fredlobo Lopez revisite l’art du portrait contemporain

Art contemporain. Dessin, peinture, illustration… Frédérick Lopez, alias Fredlobo Lopez revisite l’art du portrait, inspiré par un regard sensible, par un désir ardent d’exprimer spontanément la vie dans un visage. Son crayon affûté travaille les ombres et les lumières, l’énergie et les traits palpables d’une expression. Frédérick modèle ses sujets, à la fois dessinateur et croqueur sur le vif... Entretien.

D'après la déesse Isis universelle, ouverture, Égypte Ancienne. (Marsailly/Blogostelle)
Histoire du sacré

Le Sacré en Égypte ancienne, la déesse Isis aux Dix mille noms (première partie)

Histoire du Sacré. Le culte de la déesse Isis, souveraine de Philae, honorée aussi à Dendéra, se propage dans le monde gréco-romain, où elle se manifeste sous différentes formes, se mêlant à diverses divinités féminines. Ainsi, la déesse Isis acquiert une dimension universelle. Plutarque évoque la déesse Isis "Qui a dix mille noms". “Maîtresse des étoiles”, la déesse Isis se rattache encore à Sopdet-Sothis et à Satis, à la crue du Nil et au Ciel…

D'après la déesse Isis, Philae, ouverture, Egypte ancienne. (Marsailly/Blogostelle)
Histoire du sacré

Le Sacré en Égypte ancienne : la déesse Isis, icône universelle de Philae

Histoire du Sacré : on élève sur l’île de Philae un temple consacré à la déesse Isis. Face à son majestueux sanctuaire, se trouve celui de son époux, Osiris, sur l’île de Biggeh... Le culte de la déesse Isis prend une dimension universelle et perdure à l’époque romaine...

D'après la déesse Isis-Thermouthis, ouverture, Egypte ancienne. (Marsailly/Blogostelle)
Histoire du sacré

Le Sacré en Égypte ancienne, la déesse serpent Isis-Thermouthis et la féconde Taouret-Thouéris

Histoire du Sacré. À partir de l’époque Ptolémaïque, la déesse Isis se manifeste aussi sous la forme d’Isis-Thermouthis, déité serpent nourricière, divinité de la fertilité. Épouse du dieu Osiris, mère du jeune dieu Horus, qu’elle allaite, la déesse Isis incarne la fécondité et la maternité. Comme aussi la déesse hippopotame, Taouret-Thouéris, au ventre rond et aux seins lourds, et porteuse des nœuds d’Isis…

D'après Cythère, ouverture, Antoine Watteau. (Marsailly/Blogostelle)
ART-FOCUS

Focus : Pèlerinage à l’île de Cythère, d’Antoine Watteau

Focus : Pèlerinage à l'île de Cythère, d’Antoine Watteau, Une fête galante sous l’égide de la déesse Aphrodite. Un monde à la fois mythique et contemporain... Le peintre soigne une mise en scène dans laquelle évoluent différents groupes de personnages bien distincts, qui s’intègrent dans un décor à la fois théâtral et naturel...

D'après la déesse Isis, ouverture, Egypte Ancienne. (Marsailly/Blogostelle)
Histoire du sacré

Le Sacré en Égypte ancienne, la déesse Isis et les multiples visages de la déesse égyptienne

Histoire de l'art et du sacré : dans la mythologie de l'Égypte Ancienne, la déesse Isis, épouse d’Osiris et mère d’Horus, incarne la facette féminine du divin. La déesse Isis arbore des attributs emblématiques des grandes déesses célestes, mères, nourricières, protectrices, avec qui elle finit par se confondre. La déesse Isis, par ailleurs grande magicienne, concentre les multiples visages de la grande déesse égyptienne...

D'après la déesse Isis, ouverture, Egypte ancienne. (Marsailly/Blogostelle)
Histoire du sacré

Le Sacré en Égypte ancienne, la déesse Isis obtient le nom secret du dieu Soleil Rê 

Histoire de l'art et du Sacré : la déesse Isis, épouse et mère exemplaire, incarne le trône d’Égypte, siège royal et légitime. Dans la mythologie de Rê, cette grande déesse magicienne réussit à obtenir le nom secret du dieu solaire...

D'après les druides légendaires, ouverture. (Marsailly/Blogostelle)
ART CELTE-AGE DU FER

Âge du Fer, une tradition druidique orale et poétique en Gaule celtique 

Histoire de l'art et du Sacré. Philosophes et savants, les druides sont les gardiens de la tradition sacrée qu’ils transmettent oralement... Ils initient les jeunes à la métaphysique, à la cosmologie, à l’astronomie, à la médecine, à la poésie... Après la disparition du druidisme, ces prêtres gaulois deviennent légendaires...

D'après la triade de Thèbes, Mout, Egypte ancienne, ouverture. (Marsailly/Blogostelle)
Histoire du sacré

Le Sacré en Égypte ancienne, Hathor, Sekhmet, Ptah, Amon, Mout…

Histoire de l'art et du sacré. Certaines divinités de l'Égypte ancienne forment des triades, comme Sekhmet, Ptah et Nefertoum, à Memphis, la déesse Isis, Osiris et Horus, à Abydos, ou encore Mout, Amon et Khonsou, à Thèbes… Ainsi, la grande déesse, à la fois épouse et mère d’un jeune dieu, se manifeste sous différents visages...