D'après la déesse Isis, ouverture, Egypte ancienne. (Marsailly/Blogostelle)
Histoire du sacré

Le Sacré en Égypte ancienne, la déesse Isis obtient le nom secret du dieu Soleil Rê 

Histoire de l'art et du Sacré : la déesse Isis, épouse et mère exemplaire, incarne le trône d’Égypte, siège royal et légitime. Dans la mythologie de Rê, cette grande déesse magicienne réussit à obtenir le nom secret du dieu solaire...

D'après la triade de Thèbes, Mout, Egypte ancienne, ouverture. (Marsailly/Blogostelle)
Histoire du sacré

Le Sacré en Égypte ancienne, Hathor, Sekhmet, Ptah, Amon, Mout…

Histoire de l'art et du sacré. Certaines divinités de l'Égypte ancienne forment des triades, comme Sekhmet, Ptah et Nefertoum, à Memphis, la déesse Isis, Osiris et Horus, à Abydos, ou encore Mout, Amon et Khonsou, à Thèbes… Ainsi, la grande déesse, à la fois épouse et mère d’un jeune dieu, se manifeste sous différents visages...

D'après Hathor, ouverture, Egypte ancienne. (Marsailly/Blogostelle)
Histoire du sacré

Le Sacré en Égypte ancienne, Hathor, déesse de la beauté, vache céleste ou déesse lionne

Histoire de l'art et du sacré. La grande déesse Hathor incarne l’amour, la fécondité, la beauté et la joie, mais peut se montrer aussi redoutable. Un jour, secouée par des conspirations, l’autorité de Rê faiblit, le dieu solaire décide d'envoyer la déesse Hathor sur la Terre sous la forme de la redoutable Sekhmet à tête de lionne…

D’après la déesse Nout, ouverture, Égypte Ancienne. (Marsailly/Blogostelle)
Histoire du sacré

Le Sacré en Égypte ancienne, le culte solaire nourrit la symbolique funéraire

Histoire de l'Art et du Sacré. Dans l’Égypte antique, le dieu Rê et le cycle solaire nourrissent la symbolique funéraire et l'espérance d'une renaissance... D’abord réservé au pharaon, l’accès à un au-delà éternel se démocratise… Les rites funéraires renvoient au cycle solaire et à une espérance de Salut, qui permet de Sortir au Jour...

D'après Rê-Horakhty, ouverture,  Égypte Ancienne. (Marsailly/Blogostelle)
Histoire du sacré

Le Sacré en Égypte Ancienne, Rê-Horakhty, Amon, Aton…

Histoire de l'Art et du Sacré. Égypte Ancienne : la divinité solaire suprême se manifeste aussi sous les traits de Rê-Horakhty, dieu à tête de faucon, d’Amon-Rê, le grand dieu de Thèbes, ou encore sous la figure abstraite du disque Aton…

D'après Khépri scarabée, ouverture, Égypte ancienne. (Marsailly/Blogostelle)
Histoire du sacré

Le Sacré en Égypte ancienne, le dieu Rê crée le Premier Jour

Histoire de l'art et du sacré. Dans la cosmogonie de l'Égypte ancienne, le dieu Rê engendre les divinités, le monde, et crée le Premier Jour. Grâce à la mythologie de Rê, le processus solaire cyclique se réactualise chaque jour. Quand Rê traverse le ciel sous la forme de Khépri-scarabée, il symbolise le Soleil en devenir...

D'après le dieu soleil, Égypte ancienne, ouverture. (Marsailly/Blogostelle)
Histoire du sacré

Le Sacré en Égypte ancienne, un dieu solaire aux multiples facettes

Histoire de l'art et du Sacré : dans l'Égypte ancienne,  au commencement des temps, Rê, divinité solaire et cosmique, émerge du Noun. Mais il existe différentes versions de la création du monde (cosmogonie) par le démiurge... Et la divinité solaire elle-même se manifeste sous différentes formes... Ainsi, Ptah domine à Memphis, Amon-Rê à Thèbes, Atoum-Rê à Héliopolis, l'Ogdoade et le dieu Thot à Hermopolis …