Le Sacré en Égypte ancienne, la déesse Isis aux Dix mille noms (deuxième partie)

Le Sacré en Égypte ancienne, la déesse Isis aux Dix mille noms (deuxième partie)

Histoire du Sacré. La grande déesse Isis, reine de Philae, "adorée dans le Ciel", est également honorée à Dendéra où sa vénération se fond à celle d'Hathor. Son culte se propage dans le monde gréco-romain où elle acquiert une dimension universelle... Plutarque évoque la déesse Isis "Qui a dix mille noms". Et le nom hébreu d’Ève, "la vivante", rappelle l’essence de la déesse Isis, mère du Vivant et "Maîtresse des étoiles"…

Le Sacré en Égypte ancienne, la déesse Isis aux Dix mille noms (première partie)

Le Sacré en Égypte ancienne, la déesse Isis aux Dix mille noms (première partie)

Histoire du Sacré. Le culte de la déesse Isis, souveraine de Philae, honorée aussi à Dendéra, se propage dans le monde gréco-romain, où elle se manifeste sous différentes formes, se mêlant à diverses divinités féminines. Ainsi, la déesse Isis acquiert une dimension universelle. Plutarque évoque la déesse Isis "Qui a dix mille noms". “Maîtresse des étoiles”, la déesse Isis se rattache encore à Sopdet-Sothis et à Satis, à la crue du Nil et au Ciel…

Le Sacré en Égypte ancienne : la déesse Isis, icône universelle de Philae

Le Sacré en Égypte ancienne : la déesse Isis, icône universelle de Philae

Histoire du Sacré : on élève sur l’île de Philae un temple consacré à la déesse Isis. Face à son majestueux sanctuaire, se trouve celui de son époux, Osiris, sur l’île de Biggeh... Le culte de la déesse Isis prend une dimension universelle et perdure à l’époque romaine...

Le Sacré en Égypte ancienne, la déesse serpent Isis-Thermouthis et la féconde Taouret-Thouéris

Le Sacré en Égypte ancienne, la déesse serpent Isis-Thermouthis et la féconde Taouret-Thouéris

Histoire du Sacré. À partir de l’époque Ptolémaïque, la déesse Isis se manifeste aussi sous la forme d’Isis-Thermouthis, déité serpent nourricière, divinité de la fertilité. Épouse du dieu Osiris, mère du jeune dieu Horus, qu’elle allaite, la déesse Isis incarne la fécondité et la maternité. Comme aussi la déesse hippopotame, Taouret-Thouéris, au ventre rond et aux seins lourds, et porteuse des nœuds d’Isis…

Le Sacré en Égypte ancienne, la déesse Isis et les multiples visages de la déesse égyptienne

Le Sacré en Égypte ancienne, la déesse Isis et les multiples visages de la déesse égyptienne

Histoire de l'art et du sacré : dans la mythologie de l'Égypte Ancienne, la déesse Isis, épouse d’Osiris et mère d’Horus, incarne la facette féminine du divin. La déesse Isis arbore des attributs emblématiques des grandes déesses célestes, mères, nourricières, protectrices, avec qui elle finit par se confondre. La déesse Isis, par ailleurs grande magicienne, concentre les multiples visages de la grande déesse égyptienne...

Le Sacré en Égypte ancienne, la déesse Isis obtient le nom secret du dieu Soleil Rê 

Le Sacré en Égypte ancienne, la déesse Isis obtient le nom secret du dieu Soleil Rê 

Histoire de l'art et du Sacré : la déesse Isis, épouse et mère exemplaire, incarne le trône d’Égypte, siège royal et légitime. Dans la mythologie de Rê, cette grande déesse magicienne réussit à obtenir le nom secret du dieu solaire...

Le Sacré en Égypte ancienne, le culte solaire nourrit la symbolique funéraire

Le Sacré en Égypte ancienne, le culte solaire nourrit la symbolique funéraire

Histoire de l'Art et du Sacré. Dans l’Égypte antique, le dieu Rê et le cycle solaire nourrissent la symbolique funéraire et l'espérance d'une renaissance... D’abord réservé au pharaon, l’accès à un au-delà éternel se démocratise… Les rites funéraires renvoient au cycle solaire et à une espérance de Salut, qui permet de Sortir au Jour...

Le Sacré en Égypte Ancienne, Rê-Horakhty, Amon, Aton…

Le Sacré en Égypte Ancienne, Rê-Horakhty, Amon, Aton…

Histoire de l'Art et du Sacré. Égypte Ancienne : la divinité solaire suprême se manifeste aussi sous les traits de Rê-Horakhty, dieu à tête de faucon, d’Amon-Rê, le grand dieu de Thèbes, ou encore sous la figure abstraite du disque Aton…

Le Sacré en Égypte ancienne, le dieu Rê crée le Premier Jour

Le Sacré en Égypte ancienne, le dieu Rê crée le Premier Jour

Histoire de l'art et du sacré. Dans la cosmogonie de l'Égypte ancienne, le dieu Rê engendre les divinités, le monde, et crée le Premier Jour. Grâce à la mythologie de Rê, le processus solaire cyclique se réactualise chaque jour. Quand Rê traverse le ciel sous la forme de Khépri-scarabée, il symbolise le Soleil en devenir...

Le Sacré en Égypte ancienne, un dieu solaire aux multiples facettes

Le Sacré en Égypte ancienne, un dieu solaire aux multiples facettes

Histoire de l'art et du Sacré : dans l'Égypte ancienne,  au commencement des temps, Rê, divinité solaire et cosmique, émerge du Noun. Mais il existe différentes versions de la création du monde (cosmogonie) par le démiurge... Et la divinité solaire elle-même se manifeste sous différentes formes... Ainsi, Ptah domine à Memphis, Amon-Rê à Thèbes, Atoum-Rê à Héliopolis, l'Ogdoade et le dieu Thot à Hermopolis … 

L’Art de l’Égypte ancienne, les images et les hiéroglyphes perpétuent l’essence de l’éternel

L’Art de l’Égypte ancienne, les images et les hiéroglyphes perpétuent l’essence de l’éternel

Histoire de l'Art. Sous l’Ancien Empire, les artistes égyptiens taillent des statues colorées, composent des bas-reliefs peints et inscrivent des hiéroglyphes… Ils créent ainsi un univers vivant dans les tombeaux et dans les temples. Textes sacrés, hymnes, dédicaces, prières, titulatures, listes funéraires... trouvent leur place dans l’expression artistique des anciens Égyptiens...