Des peuples néolithiques du Levant… au génie de Sumer (deuxième partie)

Des peuples néolithiques du Levant… au génie de Sumer (deuxième partie)

Histoire de l'art. Mésopotamie : céramique, architecture, écriture... Sur le plateau iranien, on fonde la cité de Suse et sa nécropole à la fin du cinquième millénaire avjc. Au IVe millénaire avjc, les artistes de Samarra et de Halaf, en Mésopotamie, créent des modèles originaux de céramiques. On construit des temples à Obeid et à Eridu... Puis, à la fin du IVe millénaire avjc, l'écriture naît à Sumer... Avec l'invention de l'écriture, on inaugure la période historique...

Le Sacré en Mésopotamie : la grande déesse aux Épis et le puissant dieu-Soleil

Le Sacré en Mésopotamie : la grande déesse aux Épis et le puissant dieu-Soleil

Histoire de l'Art et du Sacré. En Mésopotamie, c’est dans un paysage fabuleux que les graveurs d'Agadé mettent en scène les divinités, parmi lesquelles la grande Déesse aux Épis et le puissant Dieu-Soleil. Ces deux déités dominent le panthéon auprès d’Ea, dieu des Eaux Douces.

Sous la Troisième dynastie d’Ur, l’art sumérien rayonne de Girsu jusqu’à Suse

Sous la Troisième dynastie d’Ur, l’art sumérien rayonne de Girsu jusqu’à Suse

Histoire de l’Art. En Mésopotamie, à l’époque du roi Shulgi, l’art perpétue la tradition sumérienne et exalte le roi bâtisseur… Le roi Shulgi, vers 2100 -2050 avjc, appartient à la lignée des successeurs de Gudea. L'empire sumérien s’étend alors jusqu’à Suse sur le plateau iranien. Au-delà de Suse, les artistes élamites cultivent leur originalité…

L’époque néo-sumérienne : le style Gudea exprime l’intemporel

L’époque néo-sumérienne : le style Gudea exprime l’intemporel

Histoire de l'Art : à l’époque néo-sumérienne, un canon artistique s'applique aux représentations de Gudea, prince de Lagash vers 2130 - 2100 avjc. Davantage que le portrait d’une personnalité, les artistes pérennisent une icône idéale de la royauté...

Mésopotamie : Ningishzida, dieu personnel du souverain sumérien Gudea

Mésopotamie : Ningishzida, dieu personnel du souverain sumérien Gudea

Histoire de l'art : le prince Gudea de Lagash, grand bâtisseur de temples, honore Ningishzida, son dieu personnel. Les sculpteurs de l’époque néo-sumérienne réalisent des portraits idéalisés du souverain, souvent les mains jointes dans l’attitude de la prière...