D'après David, art Néoclasssique, XVIIIe siècle. (Marsailly/Blogostelle)
XVIIIe SIÈCLE

L’art au XVIIIe siècle, Jacques-Louis David, Antonio Canova et la palette néoclassique…

Histoire de l'Art. À la fin du XVIIIe siècle, le peintre Jacques-Louis David mène l’art néoclassique à son point d’orgue. Dans le domaine de la sculpture, Antonio Canova domine à Rome. Ces artistes revisitent de façon inédite les canons de l’Antiquité. Par ailleurs, les créateurs interprètent l’esprit néoclassique de différentes manières et les amateurs d’art deviennent influents…

D'après Raphaël Mengs, XVIIIe siècle, art Néoclassique. (Marsailly/Blogostelle)
XVIIIe SIÈCLE

L’art au XVIIIe siècle, l’éclosion de l’esprit néoclassique

Histoire de l'art. Dans la seconde moitié du XVIIIe siècle apjc, les artistes renoncent à la luxuriance de l’Art Rocaille et reviennent à une esthétique classique, plus sobre, plus solennelle et plus monumentale. Un goût nourri pour l’antique inspire alors les artistes. Peintres, sculpteurs, dessinateurs, collectionneurs et aventuriers voyagent...

D'après l'art au XVIIIe siècle, du Rocaille au Néoclassique. (Marsailly/Blogostelle)
XVIIIe SIÈCLE

L’art au XVIIIe siècle, du Rocaille au courant Néoclassique, les artistes illustrent leur temps

Histoire de l'art. Au XVIIIe siècle, siècle des Lumières, l’art, la langue et les pensées venues de France se diffusent en Europe, où l’économie connaît un nouvel essor. En France, sous Louis XIV, Louis XV et Louis XVI, les styles artistiques évoluent du Rocaille au Néoclassique...  La reine Marie-Antoinette, qui aime les arts, favorise les commandes… Peinture, sculpture, art mobilier, décors, les artistes néoclassiques, sous le règne de Louis XVI, s’inspirent des modèles antiques et de la culture gréco-romaine...

D'après une argenterie, style Rocaille, ouverture. (Marsailly/Blogostelle)
XVIIIe SIÈCLE

L’art au XVIIIe siècle, le style Louis XV propage l’excellence

Histoire de l'art. L’art au XVIIIe siècle : le style français Rocaille s'épanouit sous le règne de Louis XV. Les artistes français se gardent néanmoins des emportements excessifs du rococo. Et, au cours du XVIIIe siècle, le style français essaime dans les cours européennes. Par ailleurs, à cette époque, le goût pour le portrait se développe, dont la palette s’étend du portrait aristocratique au portrait de société…