De William Blake à William Turner : expérimentation et modernité, au tournant du XVIIIe et du XIXe siècle

De William Blake à William Turner : expérimentation et modernité, au tournant du XVIIIe et du XIXe siècle

Histoire de l'art. L’art de William Blake se distingue par une intensité visionnaire inédite, dans ses créations visuelles aussi bien que dans ces écrits poétiques. William Turner, de son côté, s’aventure dans de lumineuses expériences picturales... Artistes d’une incroyable modernité, Blake et Turner rendent l’irréel palpable, mais de manière très différente...

De William Blake à William Turner, une originalité inclassable au tournant du XVIIIe et du XIXe siècle

De William Blake à William Turner, une originalité inclassable au tournant du XVIIIe et du XIXe siècle

Histoire de l'art. William Blake exploite son art hors norme pour exprimer sans risques de représailles ses idéaux et son esprit critique... Au tournant du XVIIIe et du XIXe siècle, cet artiste aux “livres prophétiques” use de poésie, de symbolique et de créativité mythologique...

Füssli, Blake et Turner renouvellent l’art pictural, au tournant du XVIIIe et du XIXe siècle

Füssli, Blake et Turner renouvellent l’art pictural, au tournant du XVIIIe et du XIXe siècle

L’art au tournant du XVIIIe et du XIXe siècle (1). En Angleterre, à la fin du siècle des Lumières, les peintures de Johann Heinrich Füssli , de William Blake bouleversent le paysage artistique. Novateurs, ces artistes cultivent un art visionnaire qui plonge dans l’océan des émotions et du rêve. Le peintre Johann Heinrich Füssli introduit dans ses œuvres l'irrationnel, l’érotisme, les sentiments extrêmes…

L’art au XVIIIe siècle : James Barry, Thomas Banks et Abildgaard s’affranchissent des canons classiques

L’art au XVIIIe siècle : James Barry, Thomas Banks et Abildgaard s’affranchissent des canons classiques

L’art au XVIIIe siècle. En Angleterre, le peintre James Barry n’hésite pas à affirmer sa sensibilité originale, et le sculpteur Thomas Banks recherche l'idéal antique. Par ailleurs, le peintre danois Abildgaard cultive érudition, fantasmagorie et complexité. Ces artistes de formation classique affirment, à la fin du siècle des Lumières, une touche exaltée, un art inédit. Le théoricien britannique Edmund Burke traite du Beau et du Sublime... 

L’art au XVIIIe siècle, les artistes expriment la ferveur révolutionnaire

L’art au XVIIIe siècle, les artistes expriment la ferveur révolutionnaire

L’art au XVIIIe siècle. La France des Lumières couve en son sein les feux de la Révolution de 1789 et la Déclaration des droits de l’homme. Des artistes anonymes ou connus expriment l’esprit révolutionnaire. Les œuvres louent la République et illustrent l’héroïsme civique… Olympe de Gouges, auteur de la Déclaration des droits de la femme, participe aux débats et s’élève contre l’esclavage... Morceaux choisis...

L’art sacré au XVIIIe siècle, peintres et sculpteurs créent des chefs-d’œuvre d’art religieux

L’art sacré au XVIIIe siècle, peintres et sculpteurs créent des chefs-d’œuvre d’art religieux

Histoire de l'art. Au XVIIIe siècle, en France, des artistes reconnus ou non exécutent des commandes d’art religieux. Des peintres et des sculpteurs de l’Académie profitent des églises ouvertes à tous pour rendre visibles leurs œuvres… À la fin du siècle, la période révolutionnaire repense le religieux... Morceaux choisis...

L’art sacré au XVIIIe siècle, les styles baroque, rocaille et néoclassique magnifient les édifices religieux

L’art sacré au XVIIIe siècle, les styles baroque, rocaille et néoclassique magnifient les édifices religieux

Histoire de l'art. Au XVIIIe siècle, les artistes continuent d'illustrer l’expression du sacré. Dans l’ensemble de l’Europe, le souffle baroque hérité du XVIIe siècle se perpétue. Cependant, l’art sacré peut varier selon les contrées et le style des artistes – baroque, rocaille et néoclassique. En France, la peinture d’histoire, y compris religieuse, demeure au sommet de la hiérarchie des genres de l’Académie Royale… Morceaux choisis...